Ciné 220 - Brétigny-sur-Orge

Bienvenue au Ciné220

Ciné 220 - Brétigny sur Orge

Le Ciné220, c'est un cinéma municipal qui vous accueille tous les jours, au coeur du centre-ville de Brétigny-sur-Orge.

De nombreuses œuvres cinématographiques y sont proposées : films d'auteurs, actuels, populaires, classiques... régulièrement accompagnés de rencontres, débats ou animations.

Il y en a pour tous les goûts et tous les âges !


Consultez le programme du mois en cliquant ici 

 

 

 

 coeurCoups de coeur du mois :

Ciné 220 - 91

Makala

Cœurs purs  

12 Jours

Menina

Seule la Terre

 

  

 

voeux 2018 

 

 

picto camera 200 Quelques films à l'affiche cette semaine

  • Les Moomins attendent Noël

    La famille Moomins vit quelque part dans une vallée reculée de Finlande. Petits bonhommes tout en rondeur, inspirés des traditionnels trolls, ils ressemblent à des hippopotames. Tolérants, aventureux et épris de liberté, ils accueillent dans leur maison beaucoup d’invités qui restent le temps qu’ils le souhaitent…
    De Jakub Wroński, Ira Carpelan
    Finlande – Animation – 1h19 – 2017 – VF
    Dès 3 ans
    Il y a, dans ce film, une dimension artisanale, un côté « fait maison », qui nourrit l’imagination du public plus qu’il ne la cloisonne : en effet, le spectateur voit que les personnages n’ont pas de bouche, et pourtant, il les écoute parler. Il sait que les cheveux de Too-Ticky et Petite May sont en laine, pourtant il se laisse glisser avec plaisir dans cet univers enfantin, innocent et débordant d’imagination et de poésie.
    Construit comme un conte de fées littéraire, tantôt attendrissant, tantôt effrayant (voir les séquences avec le personnage de la Groke, créature fantomatique qui effraie les habitants de la vallée), Les Moomins attendent Noël n’est pas avare de messages philosophiques sur la famille, l’amitié, et la solitude – dont la plupart sont adressés au petit Moomin par la sage Too-Ticky. De même, ces quelques séquences où le chien abandonné est recueilli par les Moomins après avoir tenté de se faire une place chez les loups sont émouvantes et apprennent aux tout-petits le sens du partage et de la solidarité.
    Un joli divertissement pour toute la famille, qui séduira surtout le plus jeune public.

    En savoir plus

  • Vers la lumière

    Misako passe son temps à décrire les objets, les sentiments et le monde qui l’entoure. Son métier d’audiodescripteur de films, c’est toute sa vie. Lors d’une projection, elle rencontre Masaya, un photographe au caractère affirmé dont la vue se détériore irrémédiablement. Naissent alors des sentiments forts entre un homme qui perd la lumière et une femme qui la poursuit.
    De Naomi Kawase, avec Masatoshi Nagase, Ayame Misaki…
    Japon – Drame – 1h43 – 2018 – VOSTF
    Après « Still The Water » et le délicat et touchant « Les délices de Tokyo », Naomi Kawase offre une réflexion métaphorique sur la vue à travers les portraits croisés et opposés de personnages. Le récit, construit autour de la belle idée de cette improbable rencontre et complémentarité cathartique entre une femme de mots et un homme d’images, elle est la parole, lui la vue, multiplie les symboles pour mieux exprimer la nécessité et l’importance de l’entraide salvatrice.
    Si l’on retrouve la poésie qui caractérise son cinéma, la cinéaste japonaise interroge aussi le pouvoir de la fiction à l’aune du réel et offre parallèlement une passionnante réflexion sur le pouvoir et la subjectivité des images.
    Bercé par la magnifique musique d’Ibrahim Maalouf, ce film intimiste entrelace les destins de ces deux protagonistes amenés à se compléter pour mieux surmonter leur instabilité. La cinéaste explore aussi le sentiment amoureux naissant et réussi, comme le suggère son beau titre évocateur, à rendre les ténèbres lumineuses.
    Un poème cinématographique et philosophique beau et tragique.

     

    En savoir plus

  • Normandie Nue

    Au Mêle sur Sarthe, petit village normand, les éleveurs sont touchés par la crise. Georges Balbuzard, le maire de la ville, n’est pas du genre à se laisser abattre et décide de tout tenter pour sauver son village… Le hasard veut que Blake Newman, grand photographe conceptuel qui déshabille les foules, soit de passage dans la région. Balbuzard y voit l’occasion de sauver son village. Seulement voilà, aucun normand n’est d’accord pour se mettre à nu…
    De Philippe Le Guay avec François Cluzet, Toby Jones…
    France – Comédie dramatique – 1h44 – 2018
    Philippe Le Guay (« Les femmes du 7ème étage », « Alceste à bicyclette »…), plante sa caméra dans un petit village (celui de son enfance) de la France profonde et confronte la réalité paysanne avec les aspirations d’un artiste conceptuel américain.
    Sur un point de départ aussi original que cocasse, le réalisateur a réussi à tisser une histoire humaine, tendre et drôle, renouant ainsi avec la veine et la tonalité de son cinéma si sincère et généreux. En s’appuyant sur le choc des cultures, le récit dépasse le simple point de vue burlesque pour s’attacher à une communauté particulièrement attachante.
    L’occasion aussi de brosser en creux les menaces pesant sur la ruralité.
    Mené par le déterminisme et le positivisme de leur maire (personnifié par un François Cluzet à la fois convaincant et touchant), ce collectif de paysans porté par un bel élan communautaire va surmonter ses divisions, ses différents parfois ancestraux, ses dilemmes moraux entre perpétuer les traditions ou accepter la modernité, pour se réunir et se souder dans l’adversité. Ce beau film affirme la force du combat collectif à une époque où prime si souvent l’individualisme et célèbre l’importance de la transmission en prônant les valeurs de la solidarité et de l’entraide.
    Entre légèreté et gravité, le film mélange les tons, joue d’un décalage constant, le drame côtoie ainsi la comédie et réussi à nous faire rire de choses graves, tout en alliant la réflexion au divertissement.
    Entre comédie rurale et film choral profondément humain aux allures de fable, une œuvre libre, enjouée et revigorante.

    En savoir plus

  • Belle et Sébastien 3 : le dernier chapitre

    Dimanche 28 janvier 2018 à 15h15 
    Avants-Premières Jeune Public !

     

     

     

     

    BELLE ET SEBASTIEN 3
    Deux ans ont passé. Sébastien est à l'aube de l'adolescence et Belle est devenue maman de trois adorables chiots. Pierre et Angelina sont sur le point de se marier et rêvent d'une nouvelle vie, ailleurs... Au grand dam de Sébastien qui refuse de quitter sa montagne.
    Lorsque Joseph, l'ancien maître de Belle, ressurgit bien décidé à récupérer sa chienne, Sébastien se retrouve face à une terrible menace. Plus que jamais, il va devoir tout mettre en œuvre pour protéger son amie et ses petits...
    De Clovis Cornillac, avec Félix Bossuet, Clovis Cornillac, Tchéky Karyo…
    France – Aventure – 1h37 – 2018
    Dès 6 ans
    Adapté de la série culte écrite et réalisée par Cécile Aubry dans les années 60, Belle et Sébastien connaît un renouveau depuis 2013 grâce à deux adaptations cinématographiques qui ont connu un grand succès.
    Dans ce dernier volet, on retrouve avec plaisir le petit Félix Bossuet et les autres comédiens au complet, tandis que Clovis Cornillac, non content de réaliser le film, incarne talentueusement le méchant de cette nouvelle histoire.
    Encore une fois, perdure l’enchantement des paysages alpins et de la belle histoire d’amitié au coeur de cette saga attachante.

       

    picto calendrier 200LES AUTRES ÉVÉNEMENTS DU MOIS :

     

    En savoir plus

  • Les Moomins attendent Noël
  • Vers la lumière
  • Normandie Nue
  • Belle et Sébastien 3 : le dernier chapitre