Ciné 220 - Brétigny-sur-Orge

Bienvenue au Ciné220

Ciné 220 - Brétigny sur Orge

Le Ciné220, c'est un cinéma municipal qui vous accueille tous les jours, au coeur du centre-ville de Brétigny-sur-Orge.

De nombreuses œuvres cinématographiques y sont proposées : films d'auteurs, actuels, populaires, classiques... régulièrement accompagnés de rencontres, débats ou animations.

Il y en a pour tous les goûts et tous les âges !


Consultez le programme du mois en cliquant ici 

 

 

 

 

 coeurCoups de coeur du mois :

Ciné 220 - 91

Le Musée des merveilles

Un conte peut en cacher un autre  

M

Carré 35

  

 

 

 

picto camera 200 Quelques films à l'affiche cette semaine

  • Drôles de petites bêtes

    Lorsqu’Apollon, un grillon baladin au grand cœur, arrive au village des petites bêtes, il ne tarde pas à perturber la vie du Royaume tout entier… Piégé par la cousine de la Reine Marguerite, la jalouse et diabolique Huguette, Apollon est accusé d’avoir enlevé la souveraine, semant la panique dans la ruche… Marguerite est en réalité captive des Nuisibles, complices d’Huguette qui en profite pour s’emparer du trône ! Apollon le Grillon, aidé de Mireille l’Abeille, Loulou le Pou et ses nouveaux amis, se lance alors dans une périlleuse mission de sauvetage.…
    De Arnaud Bouron, Antoon Krings
    France – Animation – 1h28 – 2017
    Dès 4/5 ans
    Depuis près de 25 ans, l’univers des « Drôles de Petites Bêtes » est un phénomène d’édition qui place Antoon Krings au sommet des auteurs illustrateurs de la littérature jeunesse.
    Ses personnages de Mireille l’Abeille, Loulou le Pou, Marie la Fourmi, Camille la Chenille, Léon le Bourdon ou Patouche la Mouche sont en effet devenus les stars des plus petits.
    Antoon Krings lui-même a tenu à être étroitement impliqué à la réalisation de cette adaptation pour le cinéma, où l’on peut découvrir, aux côtés des personnages déjà connus, de nouveaux venus, notamment des insectes nocturnes à l’allure assez impressionnante. Les scènes de nuit apportent ainsi une atmosphère mystérieuse au film, suscitant autant l’inquiétude que le délice chez les jeunes spectateurs.
    L’adaptation pour le grand écran des célèbres livres pour enfants, dont l’univers est à la fois respecté et renouvelé, pour créer une fable à la fois politique et écologique.

     Du 13 au 19 décembre - CONCOURS DE DESSINS 1319 12 droles de petites betes
    "Inspire-toi des livres Drôles de petites bêtes (Léon le caméléon, Amélie la fourmi…) pour dessiner l’animal au prénom de ton choix"
    Dessins à déposer à l’accueil pour être exposer au cinéma.

     

    En savoir plus

  • M

    Mo est beau, charismatique, et a le goût de l'adrénaline. Il fait des courses clandestines. Lorsqu'il rencontre Lila, jeune fille bègue et timide, c'est le coup de foudre. Il va immédiatement la prendre sous son aile. Mais Lila est loin d'imaginer que Mo porte un secret : il ne sait pas lire.
    De Sara Forestier, avec Sara Forestier, Redouanne Harjane, Jean-Pierre Léaud…
    France – Drame – 1h38 – 2017
    Sara Forestier aurait pu se contenter de raconter une histoire d’amour sur fond d’ascension sociale. Avec « M », elle délivre un message sincère sur l’amour certes, mais aussi sur l’apprentissage de la langue française qui peut paraître farfelue, et laisse transparaître quelques scènes drôles, comme celle du restaurant. Arrachant ainsi au spectateur un franc sourire qui fera oublier la larme qui vient s’écraser sur la joue...
    Dans le rôle de Mo, on découvre Redouanne Harjane, un habitué du Comedy Club qui a délaissé son chapeau, sa guitare et son humour noir. L’acteur qui tient son premier rôle au cinéma est touchant par la violence de son ton quand ses yeux transpirent tantôt la honte, tantôt l’admiration qu’il a pour Lila. C’est beau et ça va vous saisir à la gorge, sans nul doute.
    L’actrice doublement césarisée, signe avec « M » son premier long-métrage, une histoire d’amour qui va vous saisir à la gorge.

     

    En savoir plus

  • Star Wars - Les Derniers Jedi

    Les héros du Réveil de la force rejoignent les figures légendaires de la galaxie dans une aventure épique qui révèle des secrets ancestraux sur la Force et entraîne de surprenantes révélations sur le passé…
    De Rian Johnson, avec Daisy Ridley, John Boyega, Oscar Isaac…
    USA – Science-Fiction – 2h30 – 2017 – VOSTF/VF – 2D & 3D
    Cet Épisode VIII de la saga reprend exactement là où « Le Réveil de la Force » s'est terminé. Le maléfique Premier Ordre, dirigé par le leader suprême Snoke et son lieutenant Kylo Ren, poursuit impitoyablement les forces de la Résistance aux confins de la galaxie, tandis que sur la planète Ahch-To, Rey entame sa formation de futur maître Jedi avec Luke.
    Une aventure épique qui dévoilera d'anciens mystères de la Force et des révélations fracassantes venues du passé.

     

     

    En savoir plus

  • Carré 35

    "Carré 35 est un lieu qui n’a jamais été nommé dans ma famille ; c’est là qu’est enterrée ma sœur aînée, morte à l’âge de trois ans. Cette sœur dont on ne m’a rien dit ou presque, et dont mes parents n’avaient curieusement gardé aucune photographie. C’est pour combler cette absence d’image que j’ai entrepris ce film. Croyant simplement dérouler le fil d’une vie oubliée, j’ai ouvert une porte dérobée sur un vécu que j’ignorais, sur cette mémoire inconsciente qui est en chacun de nous et qui fait ce que nous sommes."
    D’Eric Caravaca
    France – Documentaire – 1h07 – 2017
    Le comédien Éric Caravaca, déjà auteur du film de fiction « Le passager », repasse derrière la caméra et signe ici un bouleversant documentaire. Le réalisateur livre un film à la première personne, remonte le passé et les souvenirs enfouis auprès de ses proches et de ses parents.
    Pour reconstituer cette histoire cachée, Caravaca s’est plongé dans des archives familiales ou d’état civil, a recoupé des informations, tenté de retrouver des témoins et surtout briser le silence qui entourait ce drame (qui inconsciemment faisait partie de lui, mais qu’il n’a découvert qu’à l’âge adulte) et libérer la parole de ses parents (poignant témoignage de sa mère). Ainsi, et malgré son caractère intime, ce film prend des allures de polar et d’enquête. La force de ce récit est aussi d’entremêler la petite et la Grande Histoire (avec des images familiales tournées en super-8 et des images d’archives) et l’évocation en parallèle de la colonisation française au Maghreb (les parents du réalisateur ont grandi au Maroc). Cette bouleversante autopsie d’une névrose familiale réussit à réconcilier le présent avec le passé.
    Pour autant et malgré le caractère tragique du drame familial, vécu comme un tabou, le film ne sombre jamais dans le pathos ou le larmoyant et se teinte au contraire d’une grande dignité et pudeur. Cette confession intime qui se transforme en quête d’identité prend aussi des accents universels.
    L’histoire sensible et bouleversante d’un secret qui fait œuvre de mémoire individuelle et collective.

    Jeudi 14 décembre à 20h30 14 12 carre 35

    Débat avec Omaïra Mesguer, psychanalyste membre de l’Ecole de la CAUSE FREUDIENNE.

     

     

     

    En savoir plus

  • Drôles de petites bêtes
  • M
  • Star Wars - Les Derniers Jedi
  • Carré 35