Ciné 220 - Brétigny-sur-Orge

Atelier doublage

 

Date : Dimanche 17 octobre 2010
Thème : Atelier « le doublage au cinéma »
Intervenant : Jean-Carl Feldis, compositeur
Divers : cet atelier ludique a pour but de sensibiliser les participants sur le travail de la voix au cinéma.

Compte-rendu :

doublageQue faire avec une voix ?

    parler
    chanter
    dialoguer
    exprimer des sentiments
    éternuer...

Jean-Carl Feldis montre quelques extraits de films dans lesquels le travail de la voix est intéressant.

Dessin animé : à la base, pas de son, donc se pose le problème de la synchronisation entre le son et l'image.

VO : version originale, ex : film anglais en langue anglaise
VOST : version originale sous titrée. On entend la voix des comédiens mais les dialogues sont sous titrés en français par exemple.
VF : version française c'est-à-dire que le film est traduit en français.

Extrait du film américain, Le Président et miss Wade traduit en allemand, puis en anglais.
Très souvent, les comédiens se doublent eux-mêmes lorsqu'il s'agit d'un film avec beaucoup de bruit durant le tournage (ventilateur, explosion, courses poursuite...)
La version tchèque de ce film est doublée par un seul acteur, ce qui est souvent le cas dans des reportages étrangers. Le doublage est quelque chose de culturel.

Pour un film russe vendu en France, 75% de part de marché se font grâce à la version doublée contre 25% pour la VOST.
Beaucoup d'étapes et de métiers de l'ombre sont nécessaires avant de voir un film en version française :

LA DETECTION :

    on récupère le film en 35 mm
    machine synchronisée avec une pellicule vierge sur laquelle on note à la main toutes les ouvertures et fermetures de bouches et le timing de tous les personnages : « bande mère ».

L'ADAPTATEUR :

    on récupère le script original avec tous les dialogues du film et on le traduit pour que les dialogues soient le plus fidèles possible aux originaux.

BANDE RYTHMO :

    quelqu'un récupère cette pellicule, c'est le calligraphe qui réécrit le texte au propre pour enregistrer ensuite les comédiens. Sur la bande rythmo, le texte défile de droite à gauche avec plusieurs couleurs correspondant à plusieurs personnages.

CASTING :

    le directeur de plateau fait le casting des voix. Ce métier est un peu ingrat car on connaît les voix mais très rarement le nom des gens qui les incarnent.
    Ex : les voix des Simpsons : Homer = Philippe Peythieu et Marge = Véronique Augereau.

Extrait du film Chantons sous la pluie : film américain doublé en français à l'exception des chansons qui sont en VO. C'est souvent le cas dans ce genre de film, sauf Disney qui fait de nouvelles chansons.

Extrait du film Dune de David Lynch : gros travail de la voix. Voix déformée + voix pensée + voix réelle.

Extrait de Star Wars : langue imaginaire du robot.

Extrait de L'ours : Au début, le petit ours dit « maman, pfff ... » fait de subtils bruits de bouche. Il ne parle pas vraiment mais les sons sont assez étranges.

Quand on double un film, il ne faut pas uniquement lire le texte mais le jouer, mettre le ton.
L'ingénieur du son enregistre le doublage et se sert d'une table de mixage pour mélanger, baisser, augmenter le son.

3 jeunes spectateurs viennent doubler un extrait de Bugsy Malone et plusieurs autres spectateurs se prêteront au jeu avec un extrait de King Kong (1933).