Ciné 220 - Brétigny-sur-Orge

Ascenseur pour l'echafaud

Date : Vendredi 27 janvier à 20h

Thème : Ciné Concert Jazz et cinéma

Film :.ASCENSEUR POUR L'ECHAFAUD de Louis Malle

Intervenant(s) :Le Trio Invit + David Sauzay, saxophoniste

Compte-rendu :

Ciné concert conférence autour des grands compositeurs de musiques de films.
« Quand on a su que le film Ascenseur pour l'échafaud ressortait on s'est dit que ce serait bien de monter un projet autour de ce film, du jazz et du cinéma ». Le Trio Invit
 
Quelques repères autour de deux disciplines quasiment nées en même temps puisqu'à la sortie du film des Frères Lumière L'arrivée du train en gare de la Ciotat, Schott Joplin vendait un million d'exemplaire de Maple Leaf Rag ...
 
Scott Joplin : 24 novembre 1867- 1er avril 1917 est un pianiste et compositeur afro-américain de musique ragtime. Sa musicalité, son talent et son importance dans l'histoire du ragtime et de la musique américaine sont exceptionnels. Encore aujourd'hui, Scott Joplin demeure le plus connu des compositeurs de ragtime. Sa pièce la plus célèbre est The Entertainer, publié en 1902.
Les musiciens de jazz vont trouver dans le cinéma muet un super terrain d'expression où ils vont pouvoir improviser. Certains dessins animés vont également être liés à cette musique jazz.
 
30 ans d'idylle entre jazz et cinéma, jusqu'à ce qu'Hollywood devienne une grosse industrie et s'auto censure.
Un code de bonne conduite a à cette époque été écrit, code qui parlait entre autre de critères raciaux, de musique... Ce code a régit le cinéma de 1934 à 1966.
La comédie musicale a beaucoup utilisé le jazz, par exemple Michel Legrand et les comédies musicales de Jacques Demy.
Extrait : Nous voyageons de ville en ville.
Cabin in the sky de Vincente Minnelli.
A la fin des années 50, arrivée de jeunes réalisateurs, on voit enfin le jazz revenir à l'écran avec de l'improvisation ou de grands ensembles.
Cf. John Cassavetes, Louis Malle, Roger Vadim, JL Godard...
Extrait: Un témoin dans la ville, thème du film d'Edouard Molinaro avec le jeune saxophoniste Barney Wilen.
Dans les années 60, beaucoup de compositeurs vont collaborer avec des réalisateurs, notamment dans un genre nouveau, celui de la télévision.
Extrait : Halfy avec le saxophoniste Sonny Rollins.
What are you doing the rest of your life ? thème du film L'affaire Thomas Crown, musique de Michel Legrand.
Michel Legrand a un peu donné ses lettres de noblesse à la musique de film avec des morceaux très riches harmoniquement. A 30 ans, Michel Legrand enregistre aux Etats-Unis « LE grand jazz » où il côtoie de très grands jazzmen et dans les années 60, il écrit pour le cinéma français, Varda, Demy, Godard...
 
Vladimir Cosma
Les jazzmen ne se sont pas appropriés ses morceaux mais lui a été inspiré par les jazzmen.
Cf. Sa professeur Nadia Boulanger, musicienne qui a beaucoup influencé les jazzmen et qui enseignait une harmonie très moderne.
Extrait : Medley des titres de V. Cosma, Nous irons tous au paradis, La chèvre, Un éléphant ça trompe énormément ...
Pour beaucoup, le jazz est associé au saxophone, ce qui est un peu cliché.
Extrait : quelques morceaux de jazz « typique », que l'on trouve au cinéma, à la télévision ou dans la publicité et qui est un peu le cliché du jazz.
En fait, le jazz a traversé les époques et a illustré des films très différents, c'est une musique qui a été à une vitesse incroyable et qui a évolué.
Variation autour du thème du suspens : suspens comme dans les années 40, suspens des séries américaines des années 70, suspens des films de Spielberg avec John Williams.
Musique militaire // Jazzband militaire.
 
Miles Davis
En 1956-57, M. Davis est reconnu par ses pères, c'est un dieu du jazz qui joue avec les meilleurs.
Le producteur du film Ascenseur pour l'échafaud, Marcel Romano fait venir Miles Davis et lui propose de composer la musique pour le film. Miles Davis est impressionné par Lino Ventura et Jeanne Moreau et accepte le projet.
Il part en tournée et à son retour, fin 1957, il rentre en studio avec l'orchestre de nuit mais n'a aucune partition ! Les musiciens qui l'accompagnent sont un peu perdus car Miles Davis ne leur donne que quelques indications, fait des signes... Mais le génie de Miles Davis c'est qu'il n'a pas besoin d'écrire quoi que ce soit pour que ce soit beau !
Depuis 7 ans, le Trio Invit travaille entre musique et cinéma et écrit pour le cinéma muet. Lorsqu'on écrit pour le cinéma muet, quelles questions se pose t on ?
Comment raconter en musique l'histoire, comment soutenir l'image ? On commence par analyser le film, comprendre son ambiance, ses personnages, ses couleurs... On essaie de faire un scénario musical.
Extrait : No problemo thème de Duke Jordan dans le film Les liaisons dangereuses de Roger Vadim.