Ciné 220 - Brétigny-sur-Orge

Mulholland Drive

 

Date : Vendredi 9 décembre à 20h30

Thème : Cycle Ciné Ville "Los Angeles"

Film : MULHOLLAND DRIVE de David Lynch

Intervenant(s) : Fabrice Pataut, qui a vécu six années à Los Angeles. Reconquêtes, son quatrième roman, en trace le portrait noir et secret. Ses personnages font face aux mensonges et aux faux semblants à la manière des protagonistes du Mulholland Drive de David Lynch, errant dans la ville infinie.

Compte-rendu :

Los Angeles est une ville très étalée qui s'étend sur 1290 km2 ! Sunset Boulevard fait 50 kilomètres de long !

Mulholland Drive est une route assez sinueuse, pas du tout urbaine qui traverse à la fois quelques maisons mais qui est souvent dans la foret. Route parallèle à la cote.

C'est une route cinématographique, elle est parfois nue, vide, puis surgissent des habitations...

Los Angeles est elle une ville dépaysante ? Oui ! car la géographie de la ville est très étrange, il n'y a pas de centre, tout est très étalé. On est beaucoup sous l'influence mexicaine, beaucoup de gens parlent espagnol. On est très loin de nos repères européens.

L'écriture de Fabrice Pataut est très imagée, très cinématographique.

Référence à Griffith dans le roman Reconquête. Certaines scènes du film Naissance d'une nation ont été tournées dans un parc de Los Angeles ce qui était assez rare à une époque où on tournait tout en studio.

Peut-on parler de Los Angeles sans parler de cinéma ? En effet, c'est une ville qui s'est formée complètement autour du cinéma et de la télévision.

Dans le film, la femme blonde est un personnage très hitchcockien dans la manière dont elle est coiffée, habillée, dans sa façon de bouger...

Jeu entre le faux et le vrai, le personnage et son double.

Des scènes au départ très ordinaires, anodines, peuvent devenir très violente.

De fausses pistes sont données par David Lynch aux spectateurs. Lynch manipule le spectateur.

Jeu avec l'attente des codes culturels du spectateur pour mieux le tromper, le manipuler.