Ciné 220 - Brétigny-sur-Orge

Otez-moi D'un Doute

Erwan, inébranlable démineur breton, perd soudain pied lorsqu’il apprend que son père n’est pas son père.
Malgré toute la tendresse qu’il éprouve pour l’homme qui l’a élevé, Erwan enquête discrètement et retrouve son géniteur : Joseph, un vieil homme des plus attachants, pour qui il se prend d’affection.
Comme un bonheur n’arrive jamais seul, Erwan croise en chemin l’insaisissable Anna, qu’il entreprend de séduire. Mais un jour qu’il rend visite à Joseph, Erwan réalise qu’Anna n’est rien de moins que sa demi-sœur. Une bombe d’autant plus difficile à désamorcer que son père d'adoption soupçonne désormais Erwan de lui cacher quelque chose…
De Carine Tardieu, avec François Damiens, Cécile de France…
France – Comédie dramatique – 1h40 – 2017
Le nouveau film de Carine Tardieu (auteur des déjà réussis et surprenants « La tête de maman » et « Du vent dans mes mollets », a fait souffler un vent de légèreté bienvenue sur la Quinzaine des Réalisateurs de Cannes cette année.
Fidèle à son cinéma, la réalisatrice évoque des sujets graves mais toujours avec humour et une infinie humanité et sensibilité. Elle signe une comédie des sentiments qui évoque la fragilité et la difficulté des liens familiaux, et s’interroge avec humour sur les origines et la paternité, la transmission et l’identité.
Tout en réservant de beaux moments d’émotion, le film réussit à instaurer une véritable mécanique propre à la comédie, tout en distillant un certain suspense. Remarquablement écrit (à plusieurs mains), ce scénario habile et malin multiplie de réjouissants et savoureux quiproquos, au rythme de dialogues ciselés, tout en cultivant les non-dits pudiques.
Avec tendresse, la réalisatrice orchestre, dans les beaux décors naturels de la Bretagne, un chassé-croisé sentimental et familial qui entremêle les générations, porté par les personnalités piquantes des comédiens belges Cécile de France et François Damiens, aux côtés de leurs ainés, Guy marchand ou André Wilms (en grands-pères particulièrement touchants). En nous contant joliment la rencontre de différentes solitudes qui se croisent et une histoire d’amour impossible, la réalisatrice signe une comédie romantique aux accents de fantaisie qui oscille constamment entre gravité et légèreté.
Une comédie d’auteur sensible, drôle, intelligente et jubilatoire qui serre et réchauffe à la fois les cœurs.