Ciné 220 - Brétigny-sur-Orge

Ciné peinture - La Passion Van Gogh

Ciné peinture
Vendredi 8 décembre2017 à 20h30
CONFERENCE de Franck Senaud, professeur d’histoire de l’art

 

 


Paris, été 1891, Armand Roulin est chargé par son père, le facteur Joseph Roulin, de remettre en mains propres une lettre au frère de Vincent van Gogh, Theo. En effet, la nouvelle du suicide du peintre vient de tomber. Armand, peu enchanté par l’amitié entre son père et l’artiste, n’est pas franchement ravi par sa mission. À Paris, le frère de Van Gogh est introuvable. Le jeune homme apprend alors par Père Tanguy, le marchand de couleurs du peintre, que Theo, visiblement anéanti par la disparition de son frère aîné, ne lui a survécu que quelques mois. Comprenant qu’il a sans doute mal jugé Vincent, Armand se rend à Auvers-sur-Oise, où le peintre a passé ses derniers mois, pour essayer de comprendre son geste désespéré. En interrogeant ceux qui ont connu l’artiste, il découvre combien sa vie a été surprenante et passionnée. Et que sa vie conserve une grande part de mystère.
De Dorota Kobiela, Hugh Welchman, avec Pierre Niney, Gérard Boucaron
Grande-Bretagne, Pologne – Animation – 1h35 – 2017
Ce projet d’une très grande ambition formelle a d’abord été tourné en prises de vue réelles avec de véritables acteurs, chaque plan ayant par la suite été peint à l’huile. On y retrouve près de cent toiles du maître presque à l’identique et une trentaine d’autres reproduites en grande partie ou partiellement. Épousant avec minutie son inimitable style coloré, le film bascule dans d'extraordinaires séquences de flash-back en noir et blanc, lorsque le passé du génie néerlandais s'invite dans le récit.
Très écrits, les dialogues ont été inspirés par la lecture de plus de huit cents lettres rédigées par Van Gogh, la plupart à destination de son frère Théo. L’intrigue, mêlant pure fiction et faits historiques, repose sur ce courrier disséqué par les deux réalisateurs.
La réussite de cette véritable prouesse technique et artistique tient dans sa capacité à montrer Van Gogh comme une figure insaisissable, torturée, contradictoire et énigmatique, tout en faisant de son oeuvre le centre du récit. Car si sa seule conception s’avère fascinante, c’est bien parce qu’elle nous invite à pénétrer l’âme de l’un des plus grands artistes de tous les temps.
Une expérience de peinture animée unique, à ne pas manquer !


picto calendrier 200Les autres événements du mois :