Ciné 220 - Brétigny-sur-Orge

L'Insoumis

Vendredi 22 juin 2018 à 20h30 
DEBAT avec Sabrina Mabrouk, animatrice du groupe action (France Insoumise) de Brétigny sur Orge et Pascal Troadec, Maire adjoint de Grigny chargé de la culture.

 

 

L’INSOUMIS  

Avec ses hauts, ses bas, sa tendresse, son humour, et sa virulence, Jean-Luc Mélenchon est un vrai personnage de film. Qu'il soit haï ou adulé, il ne laisse personne indifférent. Sa campagne présidentielle de 2017 n'a ressemblé à aucune autre dans le paysage politique contemporain. C'est durant ces moments intenses de sa vie, et de celle de la France, que Gilles Perret l'a accompagné au plus près. Une période propice à la découverte des côtés moins connus d'un homme indissociable de sa pensée politique
De Gilles Perret, avec Jean-Luc Mélenchon…
France – Documentaire – 1h35 – 2018
De deux choses l’une : soit Jean-Luc Mélenchon vous hérisse le poil et ce portrait mérite votre attention. Il permet de comprendre l’espoir qu’il a pu représenter pour une partie non négligeable des Français lors de la dernière élection présidentielle. On découvre en effet un candidat posé, confiant, cultivé, à l’écoute de sa jeune et féminine équipe de communication, à l’opposé de l’animal politique retors et colérique présenté par les médias… Deuxième possibilité : l’Insoumis en chef vous a déjà convaincu. Revivre, quelques mois après, les coulisses de cette campagne riche en rebondissements, de meetings en émissions de télévision, vous mettra alors du baume au cœur. « Il faut se rappeler qu’il s’agit d’une lutte de classes. On doit maintenir la flamme jusqu’à ce qu’une seule étincelle mette le feu à toute la plaine », déclare le camarade Mélenchon lors d’un de ses innombrables voyages en TGV, propices aux confessions. Le film s’achève au soir du premier tour sur les cris des militants déçus mais déterminés : Résistance ! Résistance !

Kié la petite peste

La vie quotidienne, dans un quartier populaire d'Osaka, de la jeune Kié, âgée de huit ans. Malgré une situation familiale assez déséquilibrée, c'est la reine de la débrouillardise : avec l'aide de sa grand-mère et de son chat, elle essaie de faire fonctionner correctement le petit restaurant familial.
De Isao Takahata
Japon – Animation – 1h45 – 2005 – VF
Dès 6 ans
Kié la petite peste est le troisième long métrage de son réalisateur, Isao Takahata, cinéaste renommé qui se fit connaître en France avec le succès de son film Le tombeau des lucioles. Il constitue donc une des premières pierres de sa filmographie et pose les bases de ses thèmes de prédilection. Parmi eux : le motif de la vie familiale et communautaire (que l’on retrouvera notamment dans Mes voisins les Yamada), ainsi que l’importance des sentiments humains et des petites choses du quotidien. Takahata témoigne aussi de beaucoup d’amour pour ses personnages, auxquels il apporte un soin tout particulier. Ce film a également la particularité de s’inscrire en marge des productions à la mode de l’époque (le film sort en 1981 au Japon) qui étaient davantage portées sur le sport et les vaisseaux spatiaux.
Avec Kié, Takahata fait le pari d’un cinéma d’animation à taille humaine, avec un vrai souci d’authenticité et de réalisme des sentiments.

 

 kie 20 6

 

L’Asie s’invite au Ciné220…flashback2
Flash back Vol 2 - JAPON
Le deuxième volet de Flash Back consacré au cinéma de répertoire asiatique se déroulera dans les salles du réseau Cinessonne du 30 mai au 22 juin. Une quinzaine de films seront programmés et accompagnés. Parmi les auteurs vous retrouverez Koji Fukada, Shoheï Imamura, Takashi Miike, Kenji Mizoguchi, Mikio Naruse...
Programmation complète sur le site www.cinessonne.com
Au Ciné220, auront lieu un hommage au cinéaste récemment disparu Isao Takahata et une soirée autour de l’animation japonaise adulte.

 

 

 

Charade

Dimanche 1er juillet 2018 à 16h
Un dimanche au ciné… avec un film culte !

 

 

CHARADE
Aux sports d’hiver, une Américaine tombe amoureuse d’un séduisant célibataire. De retour à Paris, elle apprend le meurtre de son mari et elle va être poursuivie par d’étranges personnages, à la recherche d'un magot caché par la victime et dont elle ignore tout...
De Stanley Donen, avec Cary Grant, Audrey Hepburn, Walter Matthau…
USA – Policier – 1h54 – 1963 – VOSTF
Espionnage et humour en tout genre avec un couple de rêve. Un brillant divertissement par l’auteur de Chantons sous la pluie. On n'a d'yeux que pour le marivaudage du couple Cary Grant/Audrey Hepburn. Pour l'élégance de Stanley Donen, qui filme Paris comme personne, et passe avec grâce d'une bagarre sur les toits à une promenade romantique sur les quais de la Seine.




 

 

Les Indestructibles 2

Vendredi 29 juin 2018 à 20h 
Avant-Première Jeune Public !

 

 

 

 

LES INDESTRUCTIBLES 2
Notre famille de super-héros préférée est de retour! Cette fois c’est Hélène qui se retrouve sur le devant de la scène laissant à Bob le soin de mener à bien les mille et une missions de la vie quotidienne et de s’occuper de Violette, Flèche et de bébé Jack-Jack. C’est un changement de rythme difficile pour la famille d’autant que personne ne mesure réellement l’étendue des incroyables pouvoirs du petit dernier… Lorsqu’un nouvel ennemi fait surface, la famille et Frozone vont devoir s’allier comme jamais pour déjouer son plan machiavélique.
De Brad Bird
USA – Animation – 1h43– 2018 – VF
Dès 6 ans
Ce qui réjouit le plus ce sont bien les scènes de la vie conjugale où Bob doit faire face à un quotidien ordinaire qui devient extraordinaire de par les supers pouvoirs de ses enfants. Cette famille américaine malgré leurs dons nous ressemble et n’échappe pas aux clichés du genre. Un père qui aimerait bien lui aussi être sur le devant de la scène à place de sa femme, une jeune fille en plein émoi amoureux et qui se bat pour avoir l’air normale et une mère qui est prête à quitter son nouvel emploi au moindre signe de détresse de son mari. Mais la grande trouvaille de ce volet, c’est Jack Jack qui s’impose comme le personnage le plus inventif et le plus drôle. Le bébé rieur est désormais capable de se cloner, de devenir une boule de feu, de traverser les murs ou se battre avec un raton laveur et nous offre les scènes les plus mémorables.
De nouveaux super héros font leur apparition mais bien sûr on retrouve les personnages phares comme Edna (en babysitteuse dans une scène hilarante) et Frozone. La mise en scène nous tient en haleine tout le long du film avec des scènes de course poursuite de train ahurissante, des inventions géniales, une touche de féminisme décapant, un combat impressionnant dans une cage électrifiée et un humour qui le hisse au rang des films d’animation qu’on ne se lassera pas de voir et revoir.
On peut dire que Brad Bird n’a pas fait les choses à moitié pour ce grand retour
 !

   

picto calendrier 200LES AUTRES ÉVÉNEMENTS DU MOIS :

 

Lire la suite

Les Indestructibles 2

 

Notre famille de super-héros préférée est de retour! Cette fois c’est Hélène qui se retrouve sur le devant de la scène laissant à Bob le soin de mener à bien les mille et une missions de la vie quotidienne et de s’occuper de Violette, Flèche et de bébé Jack-Jack. C’est un changement de rythme difficile pour la famille d’autant que personne ne mesure réellement l’étendue des incroyables pouvoirs du petit dernier… Lorsqu’un nouvel ennemi fait surface, la famille et Frozone vont devoir s’allier comme jamais pour déjouer son plan machiavélique.
De Brad Bird
USA – Animation – 1h43– 2018 – VF
Dès 6 ans
Ce qui réjouit le plus ce sont bien les scènes de la vie conjugale où Bob doit faire face à un quotidien ordinaire qui devient extraordinaire de par les supers pouvoirs de ses enfants. Cette famille américaine malgré leurs dons nous ressemble et n’échappe pas aux clichés du genre. Un père qui aimerait bien lui aussi être sur le devant de la scène à place de sa femme, une jeune fille en plein émoi amoureux et qui se bat pour avoir l’air normale et une mère qui est prête à quitter son nouvel emploi au moindre signe de détresse de son mari. Mais la grande trouvaille de ce volet, c’est Jack Jack qui s’impose comme le personnage le plus inventif et le plus drôle. Le bébé rieur est désormais capable de se cloner, de devenir une boule de feu, de traverser les murs ou se battre avec un raton laveur et nous offre les scènes les plus mémorables.
De nouveaux super héros font leur apparition mais bien sûr on retrouve les personnages phares comme Edna (en babysitteuse dans une scène hilarante) et Frozone. La mise en scène nous tient en haleine tout le long du film avec des scènes de course poursuite de train ahurissante, des inventions géniales, une touche de féminisme décapant, un combat impressionnant dans une cage électrifiée et un humour qui le hisse au rang des films d’animation qu’on ne se lassera pas de voir et revoir.
On peut dire que Brad Bird n’a pas fait les choses à moitié pour ce grand retour
 !

indestructibles 4 7 2   

 

 

Lire la suite