Ciné 220 - Brétigny-sur-Orge

120 battements par minute

Début des années 90. Alors que le sida tue depuis près de dix ans, les militants d'Act Up-Paris multiplient les actions pour lutter contre l'indifférence générale.
Nouveau venu dans le groupe, Nathan va être bouleversé par la radicalité de Sean.
De Robin Campillo avec Nahuel Perez Biscayart, Arnaud Valois…
France – Drame – 2h22 – 2017
Avertissement : des scènes, des propos ou des images peuvent heurter la sensibilité des spectateurs
Grand Prix, Festival de Cannes 2017
Présentée en compétition au dernier Festival de Cannes et récompensée du Grand Prix, cette fresque bouleversante sur l’engagement de l’association de lutte contre le Sida Act Up, dont le réalisateur Robin Campillo (auteur du percutant « Estern Boys », mais aussi l’inventeur inspiré de la série télévisuelle des « Revenants ») fut un militant actif au début des années 90, mêle le romanesque, l’intime et le politique.
Remarquablement documenté sur son époque, le film, militant et engagé, relate avec force et sensibilité le récit de l’urgence d’un amour et d’une course contre la montre et la mort. Entrelaçant la rencontre puis l’histoire d’amour d’un couple et le combat collectif (contre l’indifférence des pouvoirs publics et l’industrie pharmaceutique), Campillo articule admirablement l’intime et le collectif, le politique et le sociétal, le romanesque et le réalisme.
Son film, parfois teinté d’humour, évoque une génération décimée, proclamant pourtant sa rage de vivre. Il en brosse un superbe et intense portrait de groupe, dont l’interprétation chorale des jeunes comédiens imprime au film une force, une énergie et une émotion durables. Loin de ne mettre l’accent que sur l’aspect désespéré de la lutte, le réalisateur réussit à recréer parfaitement l’atmosphère de l’époque, filmant au fil de scènes tantôt graves, tantôt drôles, parfois crues, et souvent euphorisantes, la naissance d’une liberté de parole inédite sur un sujet tabou.
Palme de cœur à cette œuvre universelle et humaine, vibrante, engagée, digne, poignante, mémoriale et nécessaire.