Ciné 220 - Brétigny-sur-Orge

Une famille syrienne

Dans la Syrie en guerre, d'innombrables familles sont restées piégées par les bombardements. Parmi elles, une mère et ses enfants tiennent bon, cachés dans leur appartement. Courageusement, ils s’organisent au jour le jour pour continuer à vivre malgré les pénuries et le danger, et par solidarité, recueillent un couple de voisins et son nouveau-né. Tiraillés entre fuir et rester, ils font chaque jour face en gardant espoir.
De Philippe Van Leeuw, avec Hiam Abbass, Diamand Bou Abboud…
France, Belgique – Drame – 1h26 – 2017 – VOSTFR
Interdit aux moins de 12 ans
En prenant pour décors et unité de lieu uniques un appartement à Damas dans lequel une mère et ses enfants vivent reclus alors que les bombardements ravagent la ville, ce film adopte un point de vue assez inédit sur la guerre, vécue et subie de l’intérieur, par le prisme de la sphère intime.
Privilégiant ce huis-clos (qui fait à la fois figure de refuge, mais aussi de prison), ce film intense et bouleversant montre ce qui se passe derrière les murs des maisons et réussit à instaurer une tension sourde et véritablement un climat de claustrophobie.
Tentant ainsi de traduire en fiction le quotidien de civils et d’anonymes qui tentent de mener une vie qui n’en est plus une, mais contraints malgré tout de se confronter au quotidien, le réalisateur imagine la journée d’une famille régit par une matriarche autoritaire mais sensible (formidable et émouvante Hiam Abbass) qui veille sur ses enfants. Le réalisateur rend aussi un bel hommage aux femmes, à leur courage et leur force de résistance et de résilience.
Ainsi, cette production franco-belge renouvelle le film de guerre, en adaptant ce genre pourtant si codifié à l’époque actuelle et en centrant les enjeux dramatiques sur ces civils pris en otage. De même le conflit et le chaos, pourtant omniprésents, demeurent à l’extérieur, et la caméra évite ainsi la complaisance de montrer l’horreur (comme le pathos), cultivant ainsi l’art plus subtile de la suggestion.
Un drame intime et contemporain puissant et percutant sur la guerre vue de l’intérieur.