Ciné 220 - Brétigny-sur-Orge

Trois visages

Une célèbre actrice iranienne reçoit la troublante vidéo d’une jeune fille implorant son aide pour échapper à sa famille conservatrice... Elle demande alors à son ami, le réalisateur Jafar Panahi, de l’aider à comprendre s’il s’agit d’une manipulation. Ensemble, ils prennent la route en direction du village de la jeune fille, dans les montagnes reculées du Nord-Ouest où les traditions ancestrales continuent de dicter la vie locale.
De Jafar Panahi, avec Behnaz Jafari, Jafar Panahi, Marziyeh Rezaei…
Iran – Drame – 1h40 – 2018 – VOSTF
Prix du Scénario, Festival de Cannes 2018
Trois ans après le succès de Taxi Teheran (Ours d’or au Festival de Berlin), Jafar Panahi, cinéaste résistant et toujours sous le coup d’une interdiction de tournage par les autorités iraniennes, nous revient en grande forme avec un « road-feel-good-movie », comme le qualifie Thierry Frémaux, Délégué Général du Festival de Cannes Toujours devant et derrière la caméra, il s’embarque en voiture avec une comédienne célèbre, et part au fin fond du pays à l’appel d’une jeune fille en détresse.
Le cinéaste, toujours en prise avec les réalités de son pays, procède d’une même volonté de refléter l’Iran dans sa complexité. Utilisant le geste cinématographique comme manifeste politique, acte de résistance et affirmation de la liberté, il filme envers et contre tout. Dans ce nouveau long métrage, il interroge le choc des cultures entre urbains et villageois, modernité et tradition, et surtout témoigne de la question délicate de l’accès des femmes à la culture et à l’éducation.
Un road-movie iranien au féminin.

 

3 visages 20 6