Ciné 220 - Brétigny-sur-Orge

Le Cercle littéraire de Guernesey

Londres, 1946. Juliet Ashton, une jeune écrivaine en manque d’inspiration reçoit une lettre d’un mystérieux membre du Club de Littérature de Guernesey créé durant l’occupation. Curieuse d’en savoir plus, Juliet décide de se rendre sur l’île et rencontre alors les excentriques membres du Cercle littéraire des amateurs d'épluchures de patates dont Dawsey, le charmant et intriguant fermier à l’origine de la lettre. Leurs confidences, son attachement à l’île et à ses habitants ou encore son affection pour Dawsey changeront à jamais le cours de sa vie.
De Mike Newell, avec Lily James, Michiel Huisman, Matthew Goode…
Grande-Bretagne – Drame – 2h03 – 2018 – VOSTF/VF
Mike Newell (à qui l’on doit notamment Quatre mariages et un enterrement mais aussi l’un des épisodes d’Harry Potter) signe une belle histoire qui célèbre le pouvoir des mots et de la littérature.
Adapté du roman Le cercle littéraire des amateurs d’épluchures de patates qui a enchanté de nombreux lecteurs, le film, situé dans l’Angleterre churchillienne, relate avant tout une improbable rencontre qui débute par une relation épistolaire.
En prenant cette île pour principal décor, le récit accentue les liens qui unissent ou séparent cette petite communauté d’un cercle littéraire (composé de membres aussi excentriques qu’hétéroclites), vivant un peu recluse.
Au-delà de l’amour partagé pour les lettres, le récit est aussi parcouru de mystère et de secrets enfouis, vestiges et blessures irréparables de la guerre.
Construit un peu comme une enquête que mène le personnage féminin, le film joue aussi de l’opposition entre différents univers, urbain avec Londres, contrastant avec l’atmosphère bucolique de la campagne, mais aussi tout ce qui à priori sépare les villageois de cette écrivaine lettrée.
Le film prend également des accents féministes avec le personnage de cette femme écrivain, une figure forte et aventureuse pour l’époque, qui réussira à affirmer son talent artistique, tout en renonçant à une union conjugale respectable et prometteuse, s’émancipant ainsi d’un destin tout tracé pour privilégier ses sentiments profonds.
D’une facture très classique, le film réussit à transmettre l’élan, la passion et la fièvre de ses personnages.
Un drame littéraire et romanesque anglais.

 

le cercle 27 6