Ciné 220 - Brétigny-sur-Orge

3 jours à Quiberon

1981. Pour une interview exceptionnelle et inédite sur l'ensemble de sa carrière, Romy Schneider accepte de passer quelques jours avec le photographe Robert Lebeck et le journaliste Michael Jürgs, du magazine allemand "Stern" pendant sa cure à Quiberon. Cette rencontre va se révéler éprouvante pour la comédienne qui se livre sur ses souffrances de mère et d'actrice, mais trouve aussi dans sa relation affectueuse avec Lebeck une forme d'espoir et d'apaisement.
De Emily Atef, avec Marie Bäumer, Birgit Minichmayr, Charly Hübner…
Allemagne – Drame – 1h55 – 2018 – VOSTF
La réalisatrice germano-franco-iranienne Emily Atef (L’étranger et moi, Tue-moi) brosse le portrait profondément humain d’une actrice mythique, cabossée, esseulée et désespérée d’avoir délaissé ses enfants au profit de sa carrière.
Ce film réussit à éviter l’écueil du mélodramatique et du biopic, offrant plus une évocation de la grande actrice autrichienne, faisant ainsi la lumière entre la personne et le mythe. Il dessine un portrait sans filtre d’une femme à nu, sans maquillage, absolument pure dans sa détresse, prise entre ses démons intérieurs et son envie de vivre. La réalisatrice réussit à bien saisir la complexité et la dualité de Romy Schneider, ce mélange de grâce et de pulsions autodestructrices, de force et de fragilité qui ont nourri tous les personnages qu’elle a incarnés.
Cette histoire a aussi une résonnance très moderne dans le désir de cette comédienne qui est avant tout une femme qui cherche à concilier sa vie privée, son rôle de mère et son travail. Et surtout ce film, certes hanté par la figure légendaire de la comédienne disparue, réussit à prendre aussi une dimension universelle.
La comédienne Marie Bäumer prend les traits de la grande Romy mais ne verse jamais dans l’imitation, traduisant en revanche de façon troublante sa gestuelle, sa façon de sourire ou de rire ou de capter la lumière dans une performance finalement étonnamment sobre, délicate et tout en finesse.
Intime, crépusculaire, tragique et lumineux, un beau portrait de femme et de comédienne.

3 jours 18 7