Ciné 220 - Brétigny-sur-Orge

Les heures sombres

Homme politique brillant et plein d’esprit, Winston Churchill est un des piliers du Parlement du Royaume-Uni, mais à 65 ans déjà, il est un candidat improbable au poste de Premier Ministre. Il y est cependant nommé d’urgence le 10 mai 1940, après la démission de Neville Chamberlain, et dans un contexte européen dramatique marqué par les défaites successives des Alliés face aux troupes nazies et par l’armée britannique dans l’incapacité d’être évacuée de Dunkerque.
Alors que plane la menace d’une invasion du Royaume- Uni par Hitler et que 200 000 soldats britanniques sont piégés à Dunkerque, Churchill découvre que son propre parti complote contre lui et que même son roi, George VI, se montre fort sceptique quant à son aptitude à assurer la lourde tâche qui lui incombe. Churchill doit prendre une décision fatidique : négocier un traité de paix avec l’Allemagne nazie et épargner à ce terrible prix le peuple britannique ou mobiliser le pays et se battre envers et contre tout.
De Joe Wright avec Gary Oldman, Kristin Scott Thomas…
Grande-Bretagne – Biopic – 2h06 – 2018 – VOSTF/VF
Golden Globe 2018 Meilleur acteur pour Gary Oldman
Joe Wright renoue avec la veine historique de ses précédents films (les adaptations de « Orgueil et préjugés » et d’« Anna Karenine ») et s’intéresse ici au premier ministre Winston Churchill à une période charnière de l’Histoire. D’une facture très classique, au service de son sujet, cette production brosse aussi en creux le portrait intime d’un homme, avec l’évocation de ses difficultés financières, son penchant pour l’alcool, les relations avec son épouse.
Pour incarner cette illustre figure politique et historique, le comédien Gary Golman (sérieux prétendant pour les prochains Oscars) livre une performance saisissante, avec aussi dans le rôle de son épouse la comédienne Kristin Scott Thomas.
Malgré l’histoire qui se joue à l’extérieur, le film adopte l’intéressant parti-pris (en privilégiant un quasi huis-clos dans les méandres de la bureaucratie et de la politique à l’oeuvre) de se concentrer sur les enjeux, les décisions et les passionnantes interrogations qui rongent Churchill et qui furent l’essence de sa prise de pouvoir : combattre ou négocier, abdiquer face au Mal incarné, ou mourir la tête haute.
Sur fond de guerre, la passionnante évocation de l’un des plus emblématiques hommes politiques britanniques.