Ciné 220 - Brétigny-sur-Orge

Bienvenue au Ciné220

 

affiches nouveau programme 395Chères spectatrices, chers spectateurs,
Depuis le mercredi 14 octobre 2020, la programmation de votre cinéma est devenue hebdomadaire.

Pour toujours bien vous informer et vous communiquer les titres des films que nous comptons diffuser dans les semaines à suivre, vous trouverez une nouvelle rubrique dans l'onglet "Notre actualité" : Prochainement au Ciné 220.

 

 

 

 

 

 

Ciné 220 - Brétigny sur Orge

 

Information Covid-19 du 19 mai 2021 :

Chères spectatrices, chers spectateurs,

Nous sommes très heureux de vous annoncer que le Ciné220 vous accueille à nouveau à partir du 19 mai.
Toute l’équipe a travaillé pour que ces retrouvailles se fassent dans les meilleures conditions sanitaires possibles afin de vous garantir un moment de cinéma sûr et agréable. 
Voici ce qui change pour vous :

- Capacité d’accueil des salles réduite pour vous permettre de respecter les règles sanitaires consistant à laisser 1 fauteuil vide de chaque côté (par rapport à vous, ou à votre groupe de 6 personnes maximum si vous venez avec vos proches)
Jauge à 65% (salle Melies limitée à 68 spectateurs et salle Cocteau limitée à 171 spectateurs)
- Port du masque obligatoire dans l'ensemblel du cinéma dès 11 ans
- Distance de sécurité d’1m à respecter dens les circulations
- Gel hydro alcoolique mis à votre disposition à l’entrée du cinéma et au niveau de la caisse
- Aération, nettoyage/désinfection régulier des surfaces fréquemment touchées (poignées de portes, rampe, terminal CB, sanitaire …)
- Sortie de salle par les sorties de secours
N’hésitez pas à vous rendre régulièrement sur notre site internet et sur notre page Facebook pour connaître les informations sur la programmation.
Au plaisir de se retrouver dans nos salles.

L'équipe du Ciné220

Le Ciné220, c'est un cinéma municipal qui vous accueille tous les jours, au coeur du centre-ville de Brétigny-sur-Orge.

De nombreuses œuvres cinématographiques y sont proposées : films d'auteurs, actuels, populaires, classiques... régulièrement accompagnés de rencontres, débats ou animations.

Il y en a pour tous les goûts et tous les âges !


Consultez le programme en cours en cliquant ici          

 coeurCOUPS DE COEUR DU MOIS :

Ciné 220 - 91

Cruella 

La Chouette en toque 

Mandibules

Nomadland


    

logo cinessonne

  

Retrouvez toute l'actualité du réseau Cinessonne en cliquant ici   

 

 

 

 

picto camera 200 QUELQUES FILMS À L'AFFICHE CETTE SEMAINE

  • Chacun chez soi

    Catherine et Yann sont en couple et amoureux depuis de nombreuses années. Mais depuis que Yann a quitté son boulot, il s'est pris de passion pour les bonsaïs. Une passion dévorante qui prend beaucoup de place aux yeux de Catherine, qui se sent quelque peu délaissée. La situation ne va pas s'arranger lorsque leur fille Anna, et son copain Thomas, viennent s'installer chez eux suite à une galère d'appartement. La cohabitation s'avère plus que difficile pour les deux couples que tout oppose...
    De Michèle Laroque, avec Michèle Laroque, Stéphane De Groodt, Alice de Lencquesaing
    France – Comédie – 1h23 – 2020
    Un couple de quinquagénaires qui s’essouffle, une grande fille qui débarque soudain chez eux avec ses valises et son amoureux, des mensonges et des quiproquos, le tout dans une superbe villa avec verrières et jardin luxuriant… Rien de neuf sous le soleil de la comédie française avec « Chacun chez soi ». Les situations sont aussi improbables qu’outrées et à aucun moment, on ne croit à cette mère prête aux pires cruautés (tapage nocturne, empoisonnement, drague insolente…) pour chasser sa fifille adorée, mais adulte, du toit familial. Pourtant, on s’amuse bien devant ce film léger, grâce à l’abattage comique d’une Michèle Laroque en forme olympique. Cash ou fourbe, premier degré ou de mauvaise foi, la comédienne et réalisatrice porte ce film avec une énergie revigorante.

    chacun chez soi 23 6 

     

    En savoir plus

  • Nomadland

    Après l’effondrement économique de la cité ouvrière du Nevada où elle vivait, Fern décide de prendre la route à bord de son van aménagé et d’adopter une vie de nomade des temps modernes, en rupture avec les standards de la société actuelle. De vrais nomades incarnent les camarades et mentors de Fern et l’accompagnent dans sa découverte des vastes étendues de l’Ouest américain.
    De Chloé Zhao, avec Frances McDormand, David Strathairn, Gay DeForest…
    USA – Drame – 1h48 – 2020 – VOSTF
    La réalisatrice Chloé Zao continue son exploration du cœur de l’Amérique, celle des grands mythes mais sous son versant contemporain (magnifique travaille de l’image sur les paysages), loin des clichés et des fantasmes, à travers un dispositif qui mélange fiction et réel. Après les tiraillements de jeunes amérindiens entre modernité et tradition (Les chansons que mes frères m’ont apprises), puis le portrait d’un néo-cowboy cabossé (The Rider), la réalisatrice nous plonge au milieu des nouvelles communautés de nomades, symboles aussi bien d’un déclassement que d’une marginalité volontaire face à une modernité écrasante.
    En véritable naturaliste, elle saisit avec acuité et sensibilité les portraits de ses nouvelles silhouettes de l’Amérique, avec au milieu de ses comédiens non professionnels l’interprétation magistrale de l’oscarisée Frances McDormand.
    Entre documentaire et fiction, mythologie et contemporanéité, le portrait intelligent, humain et sensible des nouveaux nomades des Etats-Unis.

    nomadland 23 6 

     

    En savoir plus

  • Cruella

    Londres, années 70, en plein mouvement punk rock. Escroc pleine de talent, Estella est résolue à se faire un nom dans le milieu de la mode. Elle se lie d’amitié avec deux jeunes vauriens qui apprécient ses compétences d’arnaqueuse et mène avec eux une existence criminelle dans les rues de Londres. Un jour, ses créations se font remarquer par la baronne von Hellman, une grande figure de la mode, terriblement chic et horriblement snob. Mais leur relation va déclencher une série de révélations qui amèneront Estella à se laisser envahir par sa part sombre, au point de donner naissance à l’impitoyable Cruella, une brillante jeune femme assoiffée de mode et de vengeance …
    De Craig Gillespie, avec Emma Stone, Emma Thompson, Paul Walter Hauser…
    USA – Comédie – 2h14 – 2021 – VF
    Pour les fans de la version dessin animée des 101 Dalmatiens de 1961, les clins d’oeil sont nombreux dans Cruella, mais le long-métrage prend de nombreuses libertés avec l’histoire originale et les dalmatiens n’ont ici qu’un rôle très secondaire loin d’être sympathique.
    Sans surprise, mais non sans plaisir, Emma Stone excelle dans ce rôle ambivalent, presque schizophrène. Jouant comme elle sait si bien le faire avec les expressions de son visage, l’actrice montre une fois de plus toute l’élasticité de son talent. De quoi dépoussiérer les représentations de Cruella que nous avions pu voir jusqu’ici (que ce soit dans les dessins animés ou les films).
    Disney nous propose un film réussi, pour lequel on n’en attendait pas moins, la question est de savoir si on n’en attendait pas plus. La réponse est certainement oui, car le long-métrage est absolument fun, et par moment presque jouissif, mais il lui manque ce petit on ne sait quoi qui le rendrait exceptionnel.
    Un très bon divertissement quand même !

    cruella 23 6 

     

    En savoir plus

  • Mandibules

    Jean-Gab et Manu, deux amis simples d’esprit, trouvent une mouche géante coincée dans le coffre d’une voiture et se mettent en tête de la dresser pour gagner de l’argent avec.
    De Quentin Dupieux avec David Marsais, Grégoire Ludig, Adèle Exarchopoulos
    France – Comédie – 1h17 – 2020
    Comme très souvent chez Dupieux, surtout sur ses derniers films, le choix du casting est primordial pour que l’univers colle à la peau des personnages. Il y a un rapport symétrique étrange, où le monde du cinéaste et ceux des acteurs choisis finissent par trouver une harmonie, une musique singulière. Une sacrée performance d’arriver à chaque fois à trouver la tonalité parfaite pour que s’expriment tous les univers.
    Dans Mandibules, il retrouve Grégoire Ludig (après Au Poste !) pour le coller à son compère du Palmashow David Marsais. On retrouve le duo comique dans un registre familier, celui des imbéciles heureux, des loosers magnifiques. Leur complicité à l’écran est un des atouts comiques majeurs du film. Au détour de dialogues bien sentis ou de jolies trouvailles comiques, les deux zigotos apportent eux aussi leur singularité. L’un des autres atouts comiques, c’est Adèle Exarchopoulos : un vrai rôle déjanté pour le disciple de Kechiche, où elle sort totalement de sa zone de confort et de tout ce qu’elle a pu faire jusqu’à présent. Elle apporte un brin de folie supplémentaire et totalement surprenant.
    C’est crétin, premier degré et délicieusement barré. C’est l’une des premières fois aussi, où Dupieux abandonne volontairement le morbide pour épouser la simplicité de cette histoire d’amitié.
    Depuis ses débuts, Quentin Dupieux creuse un sillon singulier, original et sacrément barré dans le paysage du cinéma français. Joie de constater que Mandibules, son dernier film, ne déroge pas à la règle.
    Une fantaisie drôle et décalée.

    mandibules 23 6 

     

    En savoir plus

  • Chacun chez soi
  • Nomadland
  • Cruella
  • Mandibules


orange cinedayLe Ciné220 est partenaire de l'opération Orange Ciné Day.

Principe de l’offre Cinéday :
Tous les mardis, les clients Orange peuvent profiter d’une place offerte pour une place achetée (dans la limite des places disponibles) dans tous les cinémas partenaires.
Tous les tarifs sont éligibles.
https://cineday.orange.fr/cineday