Ciné 220 - Brétigny-sur-Orge

La Belle époque

Victor, un sexagénaire désabusé, voit sa vie bouleversée le jour où Antoine, un brillant entrepreneur, lui propose une attraction d’un genre nouveau : mélangeant artifices théâtraux et reconstitution historique, cette entreprise propose à ses clients de replonger dans l’époque de leur choix. Victor choisit alors de revivre la semaine la plus marquante de sa vie : celle où, 40 ans plus tôt, il rencontra le grand amour...
De Nicolas Bedos, avec Daniel Auteuil, Guillaume Canet, Doria Tillier…
France – Comédie dramatique – 1h55 – 2019
Nicolas Bedos poursuit sa carrière de réalisateur avec ce second film, dans lequel on retrouve son leitmotiv, à savoir filmer le temps qui passe et faire l’expérience de la nostalgie, comme c’était déjà le cas dans Monsieur et Madame Adelman. Sur un dispositif proche de The Truman Show, il plonge avec malice Daniel Auteuil dans des décors de cinéma, et met en abyme notre rapport à la fiction et au virtuel qui nous pousse aujourd’hui à nous perdre dans des mondes imaginaires ou passés, quitte à nous faire perdre la notion du réel. En dépit de son humour noir qui l’a fait connaitre, Nicola Bedos confirme qu’il est un grand sentimental à tendance mélodramatique.
En effet, comme dans son précédent opus, c’est une histoire d’amour qui irrigue le cœur de son nouveau film, figurant les épreuves du temps sur la relation de couple. Il se révèle convaincant dans sa direction d’acteurs d’un point de vue dramaturgique, s’effaçant au profit d’une jolie distribution qui convoque aussi bien les figures iconiques de Daniel Auteuil et de Fanny Ardant, en passant par Guillaume Canet, en double fictif du cinéaste, et bien sur la muse du réalisateur, Doria Tillier.
Un film choral nostalgique, romanesque et sentimental sur les effets du temps sur l’amour.

la belle epoque 27 11