Ciné 220 - Brétigny-sur-Orge

De Gaulle

Mai 1940. La guerre s’intensifie, l’armée française s’effondre, les Allemands seront bientôt à Paris. La panique gagne le gouvernement qui envisage d’accepter la défaite. Un homme, Charles de Gaulle, fraîchement promu général, veut infléchir le cours de l’Histoire. Sa femme, Yvonne de Gaulle, est son premier soutien, mais très vite les évènements les séparent. Yvonne et ses enfants se lancent sur les routes de l’exode. Charles rejoint Londres. Il veut faire entendre une autre voix : celle de la Résistance.
De Gabriel Le Bomin, avec Lambert Wilson, Isabelle Carré, Olivier Gourmet…
France – Historique – 1h48 – 2020
Après les gueules cassées dans Les fragments d’Antonin, le réalisateur Gabriel Le Bomin continue à s’intéresser à la grande Histoire avec cette fois-ci la seconde Guerre mondiale. Il s’attache ici à brosser le portrait humain intime et familial d’un homme alors fraichement promu général, mais aussi par ailleurs rebelle et amoureux.
Cette histoire, filmée à hauteur d’homme, capte ce moment particulier de rupture où De Gaulle devient véritablement un personnage politique qui va affirmer son engagement et faire entendre une autre voix, celle de la résistance, et ainsi écrire l’histoire et forger son destin. En adoptant ce choix scénaristique très romanesque, le film, très documenté brasse à la fois une grande histoire d’amour, la naissance d’une grande figure politique et la grande Histoire.
Gabriel Le Bomin signe une reconstitution classique et convaincante, notamment à travers la débâcle et l’exode du pays. Pour autant, il ne livre pas une leçon d’histoire ou une hagiographie, privilégiant l’histoire intime en montrant comment, dans l’exercice du pouvoir, les grandes décisions se répercutent sur le couple ou sur le monde. Il offre aussi de façon assez inédite l’évocation sensible d’un couple fusionnel à l’amour inconditionnel, s’attachant ainsi à montrer l’épouse, une grande amoureuse réputée discrète, et dont on ne sait pas grand-chose.
Le film est porté par une belle distribution, avec Lambert Wilson dans le rôle-titre qui apporte son charisme et sa prestance au personnage, aux côtés d’Isabelle Carré dont la présence et l’interprétation effacent l’image caricaturale de Tante Yvonne.
Une plongée dans les coulisses de l’Histoire et l’évocation intime, politique et historique d’un couple finalement peu connu.

de gaulle 01 07