Ciné 220 - Brétigny-sur-Orge

Les Hirondelles de Kaboul

Été 1998, Kaboul en ruines est occupée par les talibans. Mohsen et Zunaira sont jeunes, ils s’aiment profondément. En dépit de la violence et de la misère quotidienne, ils veulent croire en l’avenir. Un geste insensé de Mohsen va faire basculer leurs vies.
De Zabou Breitman, Eléa Gobbé-Mévellec…
France – Animation – 1h20 – 2019
Un Certain regard, Festival de Cannes 2019
Sous titrage malentendant (sur demande à la caisse du cinéma)
Adaptant le roman éponyme de Yasmina Khadra, l’actrice et réalisatrice Zabou Breitman a fait un pari audacieux pour donner vie à ce terrible récit. En s’associant à la jeune Eléa Gobbé-Mévellec, dont c’est la première réalisation, Zabou Breitman a choisi l’animation pour donner corps et âme à cette histoire, et c’est une vraie réussite. Le travail sur les dessins, dans une tradition artisanale en 2D, apporte une lumière et une douceur dans la noirceur et la violence des images. Les réalisatrices réussissent à merveille les portraits de ces femmes et hommes de différents âges, ainsi que la retranscription de leurs vies sous un régime de terreur. À cela s’ajoute la direction des acteurs qui ont donné leurs voix et ne se contentent pas de doubler mais jouent le film, pour qu’ensuite l’animation s’articule autour de leurs prestations vocales. Ce choix judicieux apporte un fort sentiment de réalisme à ces personnages de dessin et à la puissance émotionnelle du film.
Un film d’animation impressionniste à la fois dur et beau sur la résilience et la résistance face à un régime de terreur.

les hirondelles de kaboul 25 9