Ciné 220 - Brétigny-sur-Orge

La Bonne épouse

Tenir son foyer et se plier au devoir conjugal sans moufter : c’est ce qu’enseigne avec ardeur Paulette Van Der Beck dans son école ménagère. Ses certitudes vacillent quand elle se retrouve veuve et ruinée. Est-ce le retour de son premier amour ou le vent de liberté de mai 68 ? Et si la bonne épouse devenait une femme libre ?

De Martin Provost, avec Juliette Binoche, Yolande Moreau, Noémie Lvovsky…
France – Comédie – 1h48 – 2020
Sous titrage malentendant (sur demande à la caisse du cinéma)
Après Séraphine et Sage-femme, Martin Provost continue d’explorer la figure féminine en livrant une comédie irrésistible de drôlerie et son film le plus personnel et engagé.
En prenant pour décor principal cette école provinciale de jeunes filles, le film dépeint avec esprit et humour un petit théâtre humain au féminin qui va prendre conscience du vent de liberté qui s’annonce. Martin Provost renoue ainsi avec le thème de l’émancipation féminine (aussi bien personnelle, artistique ou sociale) qui parcoure sa filmographie.
Offrant une reconstitution soignée (décors, costumes et convocation de grandes figures de l’époque), le film réussit à traduire l’élan et l’énergie de la libération de cette période malgré le fossé qui séparait Paris et la Province.
Cinéaste des femmes et des comédiennes, il retrouve pour la troisième fois Yolande Moreau (Avant la nuit) et réunit un formidable trio avec Juliette Binoche (dans un rôle écrit pour elle) et Noémie Lvosky, irrésistible, qui affichent un plaisir évident et communicatif dans l’interprétation de ces héroïnes hautes en couleurs.
Une comédie romanesque et féminine, intelligente et divertissante
.

la bonne epouse 01 07