Ciné 220 - Brétigny-sur-Orge

Un dimanche au ciné…avec un film culte ! - Sept morts sur ordonnance

Dimanche 2 aout 2020 à 17h 
Un dimanche au ciné… avec un film culte !
Hommage à Michel Piccoli
En partenariat avec l’ADRC, le Ciné220 vous propose chaque semaine de cet été une rétrospective qui rend hommage à la carrière exceptionnelle et à l'immense talent de Michel Piccoli. Cette rétrospective de 8 films parmi les plus marquants de sa filmographie, du Mépris de Jean-Luc Godard (1963) à Habemus papam (2011) de Nanni Moretti, raconte aussi Michel Piccoli par ses "familles de cinéma" aux côtés de ses amis Claude Sautet, Marco Ferreri, Luis Buñuel et bien d'autres.
« Piccoli. Piccoli est un nom pluriel. Que retenir de ses soixante-dix ans de théâtre, de télévision et de cinéma, de ses deux-cents longs métrages ? Il y a tant de Piccoli. Nom pluriel, adjectifs pluriels : Piccoli séducteur, manipulateur, trouble et ambigu, glacial et dangereux, jouant les notables et les bourgeois… Mais il existe un autre Piccoli, un Piccoli que les années 1970 vont révéler : un Piccoli farceur et tapageur, cocasse et fantasque, extravagant et exubérant. Un homme qui n’est jamais là où on l’attend, qui a toujours voulu surprendre et bousculer. Michel Piccoli est un drôle d’acteur : un acteur populaire qui n’a cessé de servir le cinéma d’auteur ». Yves Jeuland.

 

7 morts sur ordonnanceSEPT MORTS SUR ORDONNANCE
Dans une ville de province, à quinze ans de distance, deux chirurgiens vont connaître le même destin : ils seront tous les deux victimes du chantage et de la calomnie qui les pousseront au suicide...
De Jacques Rouffio, avec Michel Piccoli, Gérard Depardieu, Jane Birkin
France – Drame – 1h46 – 1975
Inspiré par un authentique fait divers, ce film, qui marqua les esprits par sa violence, illustre un cinéma de dénonciation typique des années 1970. Jacques Rouffio n’ose pourtant pas mettre radicalement en accusation un système de pouvoir. Il donne à ce duel une valeur de fable : Berg et Brézé, c’est le pur contre le corrompu, mais aussi la liberté affrontant la norme, le génie face à l’homme ordinaire…
Et le génie, c’est Gérard Depardieu, qui sait donner à son personnage cette dimension symbolique. Volant la vedette au rôle principal et star de l’époque, Michel Piccoli, lui aussi formidable, évidemment.