Ciné 220 - Brétigny-sur-Orge

Le Discours

Coincé à un repas de famille qui lui donne des envies de meurtre, Adrien attend. Il attend que Sonia réponde à son sms et mette fin à la « pause » qu’elle lui fait subir depuis un mois. Et voilà que Ludo, son futur beau-frère, lui demande de faire un « petit » discours pour le mariage ! Adrien panique. Mais si ce discours était finalement la meilleure chose qui puisse lui arriver ?
De Laurent Tirard avec Benjamin Lavernhe, Sara Giraudeau, Kyan Khojandi
France – Comédie – 1h27 – 2020
Sur le papier, le pari était plus que risqué. Le film, qui fait partie de la sélection officielle Cannes 2020, est tiré du roman du même nom de l'auteur de bande dessinée français Fabrice Caro, un texte introspectif, déstructuré et apparemment intraduisible à l'écran. Et pourtant Tirard, également auteur du scénario de cette adaptation, parvient à le transposer brillamment, bien secondé par une troupe d'acteur excellente. Monologues devant la caméra, conversations à table, voix hors champ, flashback et projections mentales alternent avec fluidité pour restituer le chaos qu'il y a dans la tête d'Adrien.
Le Discours, comédie d'auteur grand public, surprend par ses trouvailles étonnantes : l'idée d'attribuer à chaque personnage un interprète de l'ONU pour souligner à quel point ils ont du mal à communiquer, par exemple. Adrien est gauche, névrosé, hypocondriaque, il a le coeur brisé et il ne pense qu'à lui. Il pourrait même irriter le spectateur, et pourtant on est de son côté parce qu'il est humain et d'une sincérité désarmante pour ce qui est de montrer ses faiblesses et ses petites mesquineries. L'ensemble est parcouru par une subtile mélancolie qui donne de l'épaisseur au récit et fait qu'on s'y identifie facilement.
Vivement recommandé!