Ciné 220 - Brétigny-sur-Orge

Mauvaises herbes

Waël, un ancien enfant des rues, vit en banlieue parisienne de petites arnaques qu’il commet avec Monique, une femme à la retraite qui tient visiblement beaucoup à lui.

Sa vie prend un tournant le jour où un ami de cette dernière, Victor, lui offre, sur insistance de Monique, un petit job bénévole dans son centre d’enfants exclus du système scolaire.
Waël se retrouve peu à peu responsable d’un groupe de six adolescents expulsés pour absentéisme, insolence ou encore port d’arme.
De cette rencontre explosive entre « mauvaises herbes » va naître un véritable miracle.
De Kheiron, avec Kheiron, Catherine Deneuve, André Dussolier...
France – Comédie dramatique – 1h48 – 2018
Sous titrage malentendant (sur demande à la caisse du cinéma)
Après son touchant récit familial Nous trois ou rien, l’humoriste et comédien Kheiron revient avec une nouvelle comédie parcourue d’une belle et sincère humanité. Il tisse ici une fiction nourrie par ses souvenirs d’animateur de banlieue et offre une peinture positive de cette jeunesse exclue du système scolaire, en affirmant l’importance de l’éducation comme vecteur d’intégration.
Entre humour et émotion, cette histoire aux accents initiatiques délivre un message salutaire sur l’éducation et la jeunesse. Cultivant des situations cocasses et des dialogues ciselés, ce beau film sur la transmission distille des sentiments positifs et rend un vibrant hommage aux milieux associatifs ou éducatifs et à ceux qui consacrent leur vie aux autres. Sous couvert de comédie, le film réussit à être profond, intelligent et sensible, renouant avec un thème qui déjà parcourait son film précédent : l’espoir et la chance qui doivent être offerts à tous.
Kheiron, devant et derrière la caméra, signe une comédie personnelle, sensible, humaniste et généreuse.