Ciné 220 - Brétigny-sur-Orge

Être vivant et le savoir

Emmanuèle Bernheim et Alain Cavalier sont liés par trente ans d’amitié. Ils préparent un film d’après le livre autobiographique de la romancière : Tout s’est bien passé. Elle y raconte comment son père lui a demandé « d’en finir » à la suite d’un accident cardio-vasculaire. Cavalier lui propose de tenir son propre rôle et que lui, soit son père. Un matin d’hiver, Emmanuèle téléphone à Alain ; il faudra retarder le tournage jusqu’au printemps, elle est opérée d’urgence.
De Alain Cavalier, avec Emmanuèle Bernheim, Alain Cavalier…
France – Documentaire – 1h20 – 2019
Hors compétition, Festival de Cannes 2019
Voyages en train, séjour sous le soleil de l’île aux Moines, visites dans les appartements des uns et des autres où la caméra du cinéaste s’attarde sur les objets les plus étonnants (le tableau "la jeune morte" datant de 1621, les représentations de pistolet collectionnées par Emmanuèle Bernheim, des photos de jeunesse, etc.) ou les plus prosaïques (avec une prédilection pour les légumes), sans oublier les animaux (chat, oiseaux souris, etc.). Le tout avec une inventivité formelle à la fois riche et minimaliste ornée par les commentaires en direct du filmeur, souvent des monologues méditatifs sur la vie, le temps, la mort, parfois poignants, mais toujours empreints d’un humour décalé salutaire. "Faire quelques plans, les mettre les uns derrière les autres" : tel est le credo d’Alain Cavalier avec ce film qu’il appelle "un exercice de disparition" et dont le grand art composite sous son allure de bric-à-brac est un nouvel opus à montrer dans les écoles de cinéma.

etre vivant 19 6