Ciné 220 - Brétigny-sur-Orge

Yves

Jérem s'installe dans la maison de sa mémé pour y composer son premier disque. Il y fait la rencontre de So, mystérieuse enquêtrice pour le compte de la start-up Digital Cool. Elle le persuade de prendre à l'essai Yves, un réfrigérateur intelligent, censé lui simplifier la vie…
De Benoit Forgeard, avec William Lebghil, Doria Tillier, Philippe Katerine…
France – Comédie – 1h47 – 2019
Sous titrage malentendant (sur demande à la caisse du cinéma)
Après avoir réalisé le singulier Gaz de France avec déjà l’inénarrable Philippe Katerine, Benoit Forgeard réunit le jeune William Lebghil (très convaincant en rappeur au chômage) et la pétulante Doria Tillier, tous très naturels dans ces situations des plus surréalistes, dans un film à la croisée des genres (anticipation, satire, comédie romantique).
En prenant pour personnage principal un frigidaire doué de la parole, à la fois mère nourricière et père spirituel, exemple vertigineux de l’intelligence artificielle et des futures possibilités technologiques, le film réussit la réunion d’une comédie originale et divertissante et d’une passionnante réflexion.
Le réalisateur porte un regard acéré, cultive le non-sens et un mordant comique pour mieux dénoncer l’asservissement de l’homme à la machine, l’intrusion de la technologie dans l’intimité de nos quotidiens ou encore le culte de la performance et de la réussite sociale. Le romanesque s’invite aussi dans cette fantaisie cinématographique et se décline à travers plusieurs histoires d’amour en miroir.
À l’instar de cinéastes comme Bozon ou Dupieux, Forgeard fait souffler sur le cinéma une réjouissante et douce dinguerie. Il signe un film à la fois drôle et inquiétant, inventif et audacieux, farfelu et réjouissant, servi par quelques répliques bien senties.
Entre comédie romantique et science-fiction, fable futuriste aux accents fantastiques et farce poétique, un film d’une folle originalité revigorante !

 

yves 24 7