Ciné 220 - Brétigny-sur-Orge

Le Diable n'existe pas

Iran, de nos jours. Heshmat est un mari et un père exemplaire mais nul ne sait où il va tous les matins. Pouya, jeune conscrit, ne peut se résoudre à tuer un homme comme on lui ordonne de le faire. Javad, venu demander sa bien-aimée en mariage, est soudain prisonnier d’un dilemme cornélien. Bharam, médecin interdit d’exercer, a enfin décidé de révéler à sa nièce le secret de toute une vie. Ces quatre récits sont inexorablement liés. Dans un régime despotique où la peine de mort existe encore, des hommes et des femmes se battent pour affirmer leur liberté.
De Mohammad Rasoulof, avec Baran Rasoulof, Shahi Jila, Kaveh Ahangar
Allemagne/Iran – Drame – 2h32 – 2021 – VOSTFR
Ours d’or – Festival de Berlin 2020
Après le très remarqué Un homme intègre (Prix Un Certain regard à Cannes en 2017), le cinéaste iranien Mohammad Rasoulof continue d’explorer la face sombre de son pays et de dévoiler le destin de celles et ceux qui la subissent.
À travers un récit divisé en plusieurs histoires distinctes mais intrinsèquement liées, le réalisateur signe un film choral et dresse le portrait de personnages qui vous tous entrer en résistance, sous une forme ou une autre, contre le totalitarisme du régime. Il rend justice à ces résistants du quotidien, qui rappellent le fameux homme intègre de son précédent film, et retranscrit avec acuité les dilemmes moraux et les violences qu’ils vont subir, entre ostracisation et mise en danger.
Un récit multiple et puissant aux accents de plaidoyer qui interroge la liberté de conscience et la peine de mort en Iran.

le diable 19 1