Ciné 220 - Brétigny-sur-Orge

Avant-Première - Bigfoot Family

DSamedi 25 juillet 2020 à 14h30 
Avant-Première Jeune Public 

 

 

 

BIGFOOT FAMILY
La famille d'Adam est, à présent, au grand complet ! Adam est devenu une célébrité très prisée. Il souhaite utiliser son nouveau statut afin de le mettre au service d'une cause qui lui tient à coeur ; la protection de l'environnement. Adam se lance dans une aventure, en Alaska, avec ses amis, les animaux.
De Ben Stassen, Jérémie Degruson
Belgique – Animation – 1h32 – 2020
Dès 6 ans
Après Bigfoot Junior, Ben Stassen réalise une suite qui associe action et aventure à des thématiques comme l’écologie, l’influence des réseaux sociaux ou les méfaits de la célébrité.
Des aventures animées endiablées célébrant l’importance de la défense de l’environnement.

 




   

   

picto calendrier 200LES AUTRES ÉVÉNEMENTS DU MOIS :

 

Lire la suite

Un dimanche au ciné…avec un film culte ! - Les choses de la vie

Dimanche 26 juillet 2020 à 17h 
Un dimanche au ciné… avec un film culte !
Hommage à Michel Piccoli
En partenariat avec l’ADRC, le Ciné220 vous propose chaque semaine de cet été une rétrospective qui rend hommage à la carrière exceptionnelle et à l'immense talent de Michel Piccoli. Cette rétrospective de 8 films parmi les plus marquants de sa filmographie, du Mépris de Jean-Luc Godard (1963) à Habemus papam (2011) de Nanni Moretti, raconte aussi Michel Piccoli par ses "familles de cinéma" aux côtés de ses amis Claude Sautet, Marco Ferreri, Luis Buñuel et bien d'autres.
« Piccoli. Piccoli est un nom pluriel. Que retenir de ses soixante-dix ans de théâtre, de télévision et de cinéma, de ses deux-cents longs métrages ? Il y a tant de Piccoli. Nom pluriel, adjectifs pluriels : Piccoli séducteur, manipulateur, trouble et ambigu, glacial et dangereux, jouant les notables et les bourgeois… Mais il existe un autre Piccoli, un Piccoli que les années 1970 vont révéler : un Piccoli farceur et tapageur, cocasse et fantasque, extravagant et exubérant. Un homme qui n’est jamais là où on l’attend, qui a toujours voulu surprendre et bousculer. Michel Piccoli est un drôle d’acteur : un acteur populaire qui n’a cessé de servir le cinéma d’auteur ». Yves Jeuland.

 

les choses de la vieLES CHOSES DE LA VIE
EAu volant de sa voiture, Pierre, architecte d'une quarantaine d'années, est victime d'un accident de la route. Ejecté du véhicule, il gît inconscient sur l'herbe au bord de la route. Il se remémore son passé, sa vie avec Hélène, une jeune femme qu'il voulait quitter, sa femme Catherine et son fils...
De Claude Sautet, avec Michel Piccoli, Romy Schneider, Léa Massari
France – Drame – 1h28 – 1970
« Les choses n’arrivent jamais comme on croit. C’est le sujet de tous mes films. » Claude Sautet concluait ainsi son livre d’entretiens avec Michel Boujut. Loin de l’image d’Epinal de la bourgeoisie pompidolienne et des bistrots à l’heure du coup de feu, Claude Sautet fut surtout le cinéaste de l’angoisse et de la confusion, et cela dès Les Choses de la vie, son troisième film.
Avec Pierre (Michel Piccoli, magnifiquement intériorisé), ce quadragénaire qui hésite entre deux vies, avec sa femme ou avec sa maîtresse éprise d’absolu (Romy Schneider, frémissante), Sautet entamait une longue liste d’hommes qui fuient. Son accident de voiture au début, filmé selon divers ralentis (scène célèbre, composée de soixante-six plans, souvent citée par John Woo…), donne toute sa puissance tragique à ce banal dilemme. Pierre roule pour être seul et différer sa décision. Le moment euphorique du choix lui sera fatal. Dans les histoires de Sautet, il est quelquefois trop tôt, souvent trop tard, mais les femmes restent les plus beaux accidents qui puissent arriver aux hommes.

 

 

 

Un dimanche au ciné…avec un film culte ! - Sept morts sur ordonnance

Dimanche 2 aout 2020 à 17h 
Un dimanche au ciné… avec un film culte !
Hommage à Michel Piccoli
En partenariat avec l’ADRC, le Ciné220 vous propose chaque semaine de cet été une rétrospective qui rend hommage à la carrière exceptionnelle et à l'immense talent de Michel Piccoli. Cette rétrospective de 8 films parmi les plus marquants de sa filmographie, du Mépris de Jean-Luc Godard (1963) à Habemus papam (2011) de Nanni Moretti, raconte aussi Michel Piccoli par ses "familles de cinéma" aux côtés de ses amis Claude Sautet, Marco Ferreri, Luis Buñuel et bien d'autres.
« Piccoli. Piccoli est un nom pluriel. Que retenir de ses soixante-dix ans de théâtre, de télévision et de cinéma, de ses deux-cents longs métrages ? Il y a tant de Piccoli. Nom pluriel, adjectifs pluriels : Piccoli séducteur, manipulateur, trouble et ambigu, glacial et dangereux, jouant les notables et les bourgeois… Mais il existe un autre Piccoli, un Piccoli que les années 1970 vont révéler : un Piccoli farceur et tapageur, cocasse et fantasque, extravagant et exubérant. Un homme qui n’est jamais là où on l’attend, qui a toujours voulu surprendre et bousculer. Michel Piccoli est un drôle d’acteur : un acteur populaire qui n’a cessé de servir le cinéma d’auteur ». Yves Jeuland.

 

7 morts sur ordonnanceSEPT MORTS SUR ORDONNANCE
Dans une ville de province, à quinze ans de distance, deux chirurgiens vont connaître le même destin : ils seront tous les deux victimes du chantage et de la calomnie qui les pousseront au suicide...
De Jacques Rouffio, avec Michel Piccoli, Gérard Depardieu, Jane Birkin
France – Drame – 1h46 – 1975
Inspiré par un authentique fait divers, ce film, qui marqua les esprits par sa violence, illustre un cinéma de dénonciation typique des années 1970. Jacques Rouffio n’ose pourtant pas mettre radicalement en accusation un système de pouvoir. Il donne à ce duel une valeur de fable : Berg et Brézé, c’est le pur contre le corrompu, mais aussi la liberté affrontant la norme, le génie face à l’homme ordinaire…
Et le génie, c’est Gérard Depardieu, qui sait donner à son personnage cette dimension symbolique. Volant la vedette au rôle principal et star de l’époque, Michel Piccoli, lui aussi formidable, évidemment.

 

 

 

Un dimanche au ciné…avec un film culte ! - Adieu Bonaparte

Dimanche 9 aout 2020 à 17h 
Un dimanche au ciné… avec un film culte !
Hommage à Michel Piccoli
En partenariat avec l’ADRC, le Ciné220 vous propose chaque semaine de cet été une rétrospective qui rend hommage à la carrière exceptionnelle et à l'immense talent de Michel Piccoli. Cette rétrospective de 8 films parmi les plus marquants de sa filmographie, du Mépris de Jean-Luc Godard (1963) à Habemus papam (2011) de Nanni Moretti, raconte aussi Michel Piccoli par ses "familles de cinéma" aux côtés de ses amis Claude Sautet, Marco Ferreri, Luis Buñuel et bien d'autres.
« Piccoli. Piccoli est un nom pluriel. Que retenir de ses soixante-dix ans de théâtre, de télévision et de cinéma, de ses deux-cents longs métrages ? Il y a tant de Piccoli. Nom pluriel, adjectifs pluriels : Piccoli séducteur, manipulateur, trouble et ambigu, glacial et dangereux, jouant les notables et les bourgeois… Mais il existe un autre Piccoli, un Piccoli que les années 1970 vont révéler : un Piccoli farceur et tapageur, cocasse et fantasque, extravagant et exubérant. Un homme qui n’est jamais là où on l’attend, qui a toujours voulu surprendre et bousculer. Michel Piccoli est un drôle d’acteur : un acteur populaire qui n’a cessé de servir le cinéma d’auteur ». Yves Jeuland.

 

adieu bonaparteADIEU BONAPARTE
Avide de puissance et de gloire, Bonaparte entame la campagne d’Egypte. Loin de ces preoccupations guerrieres, Caffarelli, l’un de ses generaux, part a la decouverte de ce pays et de son ame. Il va s’opposer a l’action exclusivement destructrice de Bonaparte.
De Youssef Chahine, avec Michel Piccoli, Mohsen Mohiedine, Mohsena Tewfik
France/Egypte – Drame – 1h55 – 1985
Chahine se dévoue encore une fois à l'histoire. Cette fois-ci il mobilise une armée de figurants et un joli casting pour reconstituer l'épisode égyptien de Napoléon Bonaparte.
Un Piccoli exceptionnel et un Chéreau très convaincant finissent d'emporter notre adhésion.

 

 

 

Un dimanche au ciné…avec un film culte ! - Milou en mai

Dimanche 16 aout 2020 à 17h 
Un dimanche au ciné… avec un film culte !
Hommage à Michel Piccoli
En partenariat avec l’ADRC, le Ciné220 vous propose chaque semaine de cet été une rétrospective qui rend hommage à la carrière exceptionnelle et à l'immense talent de Michel Piccoli. Cette rétrospective de 8 films parmi les plus marquants de sa filmographie, du Mépris de Jean-Luc Godard (1963) à Habemus papam (2011) de Nanni Moretti, raconte aussi Michel Piccoli par ses "familles de cinéma" aux côtés de ses amis Claude Sautet, Marco Ferreri, Luis Buñuel et bien d'autres.
« Piccoli. Piccoli est un nom pluriel. Que retenir de ses soixante-dix ans de théâtre, de télévision et de cinéma, de ses deux-cents longs métrages ? Il y a tant de Piccoli. Nom pluriel, adjectifs pluriels : Piccoli séducteur, manipulateur, trouble et ambigu, glacial et dangereux, jouant les notables et les bourgeois… Mais il existe un autre Piccoli, un Piccoli que les années 1970 vont révéler : un Piccoli farceur et tapageur, cocasse et fantasque, extravagant et exubérant. Un homme qui n’est jamais là où on l’attend, qui a toujours voulu surprendre et bousculer. Michel Piccoli est un drôle d’acteur : un acteur populaire qui n’a cessé de servir le cinéma d’auteur ». Yves Jeuland.

 

milou en maiMILOU EN MAI
Une vieille dame s'eteint dans une grande demeure du Sud-Ouest. Son fils, Milou, qui a soixante ans et qui s'occupe de la propriete, convoque pour l'enterrement son frere Georges et sa belle-soeur Lily, sa niece Claire, sa propre fille, Camille et le reste de la famille. Mais nous sommes en mai 1968. Depuis deux semaines Paris est a feu et a sang...
De Louis Malle, avec Miou-Miou, Michel Piccoli, Michel Duchaussoy
France – Comédie Dramatique – 1h55 – 1990
La qualité d’écriture du scénario de Malle et de Carrière fait merveille, offrant aux ¬acteurs des rôles sur mesure, finement dialogués : les femmes, notamment, Miou-Miou et Dominique Blanc, sont formidables. Et le film opère comme une métaphore grandeur nature de la France de Mai 68, cette révolte qui a tout changé sans rien changer…