Ciné 220 - Brétigny-sur-Orge

Passion

Un jeune couple annonce son mariage lors d’un dîner entre amis. Les réactions de chacun vont révéler des failles sentimentales jusque-là inexprimées au sein du groupe.
De Ryusuke Hamaguchi, avec Aoba Kawai, Ryuta Okamoto, Fusako Urabe…
Japon – Drame – 1h55 – 2019 – VOSTF
Révélation du cinéma japonais des dernières années, Ryusuke Hamaguchi avait réalisé en 2008 ce projet de fin d’étude (demeuré inédit en France) où il traite de l’indécision amoureuse au sein d’un groupe d’amis. Se revendiquant influencé par Rohmer, Ozu et Kurosawa, le réalisateur esquisse avec sensibilité et tact des portraits fouillés de jeunes hommes et femmes en plein tourment et frustrations. On trouve déjà ici des thèmes qui seront développés dans Senses et Asako I & II tels la relation d’amitié, la parole révélatrice ou la confiance en l'autre. On sent également poindre son obsession à dépeindre la difficulté à transmettre les sentiments dans la société japonaise et en cela, il va à l'encontre d'un certain cinéma axé sur la retenue des émotions et l'intériorité.
Un portrait de groupe sensible et puissant.

passion 3 7 2 

 

 

 

Lire la suite

Men in Black: International

Les Men In Black ont toujours protégé la Terre de la vermine de l’univers. Dans cette nouvelle aventure, ils s’attaquent à la menace la plus importante qu’ils aient rencontrée à ce jour : une taupe au sein de l’organisation Men In Black.
De F. Gary Gray, avec Chris Hemsworth, Tessa Thompson, Liam Neeson…
USA – Science-fiction – 1h58 – 2019 – VOSTF/VF

mib4 3 7 2 

 

 

 

 

Lire la suite

Parasite

Toute la famille de Ki-taek est au chômage, et s’intéresse fortement au train de vie de la richissime famille Park. Un jour, leur fils réussit à se faire recommander pour donner des cours particuliers d’anglais chez les Park. C’est le début d’un engrenage incontrôlable, dont personne ne sortira véritablement indemne...
De Bong Joon-Ho, avec Song Kang-Ho, Sun-kyun Lee, So-Dam Park…
Corée du Sud – Drame – 2h12 – 2019 – VOSTF
Palme d'Or, Festival de Cannes 2019
Avertissement : des scènes, des propos ou des images peuvent heurter la sensibilité des spectateurs
Après une parenthèse internationale dédiée entièrement à la science-fiction (Snowpiercer, Okja), le réalisateur Bong Joon-Ho (Memories of murder, The Host), jeune prodige du cinéma coréen découvert au début des années 2000, revient en compétition au Festival de Cannes. Retrouvant son pays natal, il signe un thriller psychologique et politique sur fond de lutte des classes, avec son acteur fétiche, la star du cinéma coréen Song Kang-Ho. Ce parallèle et cet antagonisme de classe donne une matière formidable au cinéaste pour livrer une dénonciation des systèmes d’oppressions.
Le réalisateur déploie son intelligence et sa virtuosité de la mise en scène, notamment dans la montée en tension de l’histoire et d’une violence qui se diffuse lentement et qui finira par exploser. On retrouve aussi sa signature avec la présence d’un humour noir burlesque et tragi-comique, qui vient révéler avec force la portée éminemment politique de son cinéma. À travers une forme de satire amère et virulente, il met à l’épreuve l’immoralité des personnages et continue ainsi à creuser son exploration de toutes les formes de la bêtise humaine, tout en brossant un portrait au vitriol de la situation sociale et économique de la Corée du Sud contemporaine.
Véritable coup de cœur pour ce thriller coréen magistral, tragi-comique, psychologique, familial, social et politique.

parasite 26 6 2 

 

 

Lire la suite

Petra

Petra, jeune artiste peintre, intègre une résidence d’artiste auprès de Jaume Navarro, un plasticien de renommée internationale. Très vite, Petra découvre un homme cruel et égocentrique qui fait régner parmi les siens rancoeur et manipulation. Malgré les mises en garde, la jeune femme persiste, bien décidée à se rapprocher de cette famille. Petra avouera-t-elle la véritable raison de sa présence ?
De Jaime Rosales, avec Bárbara Lennie, Alex Brendemühl, Joan Botey…
Espagne – Drame – 1h47 – 2019 – VOSTF
Le réalisateur espagnol Jaime Rosales met en scène Barbara Lennie, Alex Brendemühl et Marisa Paredes dans un drame aux accents de tragédie antique sur une riche famille d'artistes contaminée par les mensonges, les abus, les secrets et la cruauté. A l’instar de Michael Haneke, avec lequel le cinéaste est parfois comparé, le hors champ est utilisé avec beaucoup d’intelligence pour laisser travailler l’imagination du spectateur et renforcer les parts de mystère qui enrichissent le récit.
Un drame familial cruel et tragique.

petra 26 6 

 

 

 

Lire la suite

Venise n'est pas en Italie

La famille Chamodot est fantasque et inclassable. Bernard, le père, un peu doux-dingue, fait vivre tout le monde dans une caravane, et la mère, Annie teint les cheveux de son fils Émile en blond, parce que, paraît-il, il est plus beau comme ça !!! Quand Pauline, la fille du lycée dont Émile est amoureux, l’invite à Venise pour les vacances, l’adolescent est fou de joie. Seul problème, et de taille, les parents décident de l’accompagner avec leur caravane, pour un voyage aussi rocambolesque qu’initiatique.
De Ivan Calbérac, avec Benoît Poelvoorde, Valérie Bonneton, Helie Thonnat…
France – Comédie – 1h35 – 2019
Sous titrage malentendant (sur demande à la caisse du cinéma)
Adaptée d’un roman et d’une pièce de théâtre à succès, cette comédie brosse le récit tout en humour d’une émancipation et du poids de notre éducation sur notre construction identitaire. Sur le modèle américain du road movie, le réalisateur lance une famille bohème et fantasque dans un voyage en caravane aussi rocambolesque qu’initiatique. Conté à travers le regard du fils, le long métrage se présente comme un film de vacances éclairé par la douceur du soleil, et donne des envies d’évasion. C’est bien de cela dont il s’agit pour le jeune héros principal qui va chercher à s’émanciper de son statut social et de l’éducation maladroite de ses parents dont il a honte en secret.
Valérie Bonneton et Benoît Poelvoorde composent un véritable duo comique de mauvais parents écrasants, mais avec une tendresse qui souligne leur maladresse et leur amour pour leur fils.
Une comédie solaire sur l’émancipation d’un jeune garçon, et le portrait d’une famille attendrissante et haute en couleurs.

venise 26 6 

 

 

 

Lire la suite