Ciné 220 - Brétigny-sur-Orge

Manta Ray

Près d’une côte où des réfugiés Rohingyas ont été retrouvés noyés, un jeune pêcheur thaïlandais trouve en pleine forêt un homme blessé et inconscient. Il lui porte secours et le soigne. L’étranger se révèle être muet. Il le nomme Thongchai et lui offre son amitié. Un jour, le pêcheur disparaît mystérieusement. Thongchai va peu à peu prendre sa place...
De Phuttiphong Aroonpheng, avec Wanlop Rungkumjad, Rasmee Wayrana…
Thaïlande – Drame – 1h45 – 2019 – VOSTF
Parabole de la spoliation d'une vie, la douleur du deuil amoureux, le film convoque les esprits et une nature magique dans un récit volontairement abstrait.
L'esthétique adoptée invite à l'immersion dans un monde et une forêt où les couleurs néons créent d'étranges et beaux phénomènes. Récompensé par le Prix du meilleur film dans la section Orrizonti au Festival de Venise, le film séduit par sa poésie, une dramaturgie éclatée et une cohérence esthétique tenue de bout en bout, alliant mystère et fascination.

 

Lire la suite

Inna de Yard

Sur les hauteurs verdoyantes de Kingston, des légendes du Reggae se retrouvent pour enregistrer un disque. Plus de trente ans après leur âge d’or, ils s’apprêtent à repartir en tournée à travers le monde. INNA DE YARD raconte l’aventure humaine de ces chanteurs qui, en plus d’incarner un genre musical mythique et universel, font vibrer l’âme de la Jamaïque.
De Peter Webber
France – Documentaire – 1h39 – 2019 – VOSTF
Les amateurs de musique reggae seront comblés. Le nouveau film documentaire de Peter Webber s’engage sur une reconstitution quasi historique où le cinéaste décrypte le reggae, sous l’œil avisé des différents protagonistes qui ont participé à la renaissance du rythme jamaïcain. En quelque sorte, Inna de Yard est une épopée décrite par les chanteurs eux-mêmes, dont Kiddus I, surnommé le rebelle. Cette volonté de vaincre la pauvreté et la misère prépondérante par la musique permet ainsi de comprendre la vraie nature du style musical en question. Tout le film est construit sur la transmission de cette culture particulière qui s’illustre par des témoignages des différents acteurs du courant musical, dont celui de l’émouvant Winston McAnnuf dit Electric Dread racontant la difficulté du deuil. Plus qu’un film musical, le documentaire est le condensé de plusieurs récits de vie dramatiques qui font écho au passé esclavagiste de la Jamaïque, sombre et bouleversant.

 

inna de yard 4 9

 

Lire la suite

Perdrix

Pierre Perdrix vit des jours agités depuis l'irruption dans son existence de l'insaisissable Juliette Webb. Comme une tornade, elle va semer le désir et le désordre dans son univers et celui de sa famille, obligeant chacun à redéfinir ses frontières, et à se mettre enfin à vivre.
De Erwan Leduc, avec Swann Arlaud, Maud Wyler, Fanny Ardant…
France – Comédie – 1h39 – 2019
Quinzaine des réalisateurs, Festival de Cannes 2019
Ce premier film brosse avec humour et tendresse le portrait d’une drôle de famille bouleversée par l’irruption d’une insaisissable jeune femme, campée par la jeune et épatante Maud Wyler. Servie par une galerie de personnages savoureux et une formidable distribution (Fanny Ardant irrésistible de drôlerie et d’émotions en veuve et mère volage animatrice nocturne d’une émission de radio de courrier des coeurs, Swann Arlaud émouvant et désopilant en gendarme), cette comédie burlesque se teinte d’une délicieuse romance et réussit à faire rimer fantaisie avec amour.
Cultivant un goût de l’absurde et un imaginaire foisonnant, le jeune et prometteur réalisateur invente un univers singulier et burlesque assez inédit en situant son film à la lisière d’une abstraction réjouissante.
Parcouru aussi d’une douce mélancolie et de poésie, ce film s’affranchit de tout souci de réalisme, ponctué par exemple d’irruptions inopinées et répétées de nudistes révolutionnaires, affirmant une belle liberté et originalité du récit. Le tout est mené avec un sens aigu du découpage et du rythme (l’apanage de toute bonne comédie !).
Une comédie d’auteur piquante et enlevée qui mêle avec un humour décalé une attachante histoire d’amour et un émouvant portrait de famille. Une belle et réjouissante surprise !

 

perdrix 4 9

 

 

Lire la suite

Dora et la Cité perdue

Après des années à explorer la jungle avec ses parents, Dora se prépare à vivre l’épreuve la plus difficile de sa vie : l’entrée au lycée ! Son âme d’exploratrice ressurgit quand elle doit voler à la rescousse de ses parents en danger.
Accompagnée de son fidèle singe Babouche, de son cousin Diego et de nouveaux amis hauts en couleur, Dora embarque dans une folle aventure qui l’amènera à percer le mystère de la Cité d’or perdue.
De James Bobin, avec Isabela Moner, Michael Peña, Eva Longoria…
USA – Aventure – 2019 – VF
Dès 10 ans.
Fidèle à son matériau d'origine, auquel il offre son bon lot de clins d'oeil plus ou moins appuyés, le film véhicule un message réjouissant et plein de tendresse sur l'élimination des obstacles du dur passage à la vie d'adulte, et sur la difficulté d'être soi-même face à d'autres personnes, qu'ils soient nos amis ou de parfaits inconnus.

 

dora 4 9

 

 

 

Lire la suite

La Vie scolaire

Une année au cœur de l'école de la république, de la vie... et de la démerde ! Samia, jeune CPE novice, débarque de son Ardèche natale dans un collège réputé difficile de la ville de Saint-Denis. Elle y découvre les problèmes récurrents de discipline, la réalité sociale pesant sur le quartier, mais aussi l'incroyable vitalité et l'humour, tant des élèves que de son équipe de surveillants. Parmi eux, il y a Moussa, le Grand du quartier et Dylan le chambreur. Samia s'adapte et prend bientôt plaisir à canaliser la fougue des plus perturbateurs. Sa situation personnelle compliquée la rapproche naturellement de Yanis, ado vif et intelligent, dont elle a flairé le potentiel. Même si Yanis semble renoncer à toute ambition en se cachant derrière son insolence, Samia va investir toute son énergie à le détourner d'un échec scolaire annoncé et tenter de l'amener à se projeter dans un avenir meilleur...
De Grand Corps Malade, Mehdi Idir, avec Zita Hanrot, Alban Ivanov, Liam Pierron…
France – Comédie dramatique – 1h50 - 2019
En s’attachant au quotidien d’un collège, le duo de réalisateurs de Patients, Grand Corps Malade et Mehdi Idir, transforment l’essai de leur première collaboration cinématographique.
Ils signent un film sincère (l’un des jeunes personnages s’inspire du parcours du co-réalisateur Mehdi Idir), drôle et incisif, sur un sujet souvent visité par le cinéma français mais sur lequel ils arrivent à apporter un regard plus singulier. S’ils nous donnent à partager des scènes de vies quotidiennes, entre famille, enseignants, élèves ou copains, l’originalité du film consiste à adopter le point de vue du personnage central d’une jeune CPE. Interprétée par Zita Hanrot, elle est filmée comme une héroïne des temps modernes, déterminée et convaincue, prête à tout pour aider ces jeunes élèves et surtout croire en eux. Elle est entourée d’une distribution chorale portée par la fraicheur et la spontanéité des jeunes interprètes qui insufflent une énergie communicative au film. Entre gravité et légèreté, ces portraits esquissent autant de destins et offrent une réflexion sensible et intelligente sur cette période charnière durant laquelle les adolescents se construisent.
Le film réussit à porter un regard différent, sans angélisme (avec des dialogues qui sonnent vrais), mais porteur d’espoir sur la banlieue, tout en égratignant le système éducatif, cherchant à bousculer les idées reçues et à éveiller les consciences.
Une comédie sociale et humaniste à hauteur d’adolescents et une évocation sensible et juste des années collège.

 

la vie scolaire 4 9

 

 

 

Lire la suite