Ciné 220 - Brétigny-sur-Orge

Border

Tina, douanière à l’efficacité redoutable, est connue pour son odorat extraordinaire. C'est presque comme si elle pouvait flairer la culpabilité d’un individu. Mais quand Vore, un homme d'apparence suspecte, passe devant elle, ses capacités sont mises à l'épreuve pour la première fois. Tina sait que Vore cache quelque chose, mais n’arrive pas à identifier quoi. Pire encore, elle ressent une étrange attirance pour lui...
De Ali Abbasi, avec Eva Melander, Eero Milonoff, Jörgen Thorsson...
Suède, Danemark – Drame – 1h50 – 2019 – VOSTF
Prix Un certain regard, Festival de Cannes 2018
Surprenant, le deuxième long métrage d’Ali Abbasi interroge comme ¬rarement, à la manière d’un drôle de thriller et d’un conte naturaliste, les ¬notions d’humanité et d’animalité. Le réalisateur adapte un roman de John ¬Ajvide Lindqvist, l’auteur suédois qui avait déjà inspiré le remarquable Morse de Tomas Alfredson, où le vampirisme s’inscrivait dans le quotidien. Dans Border, c’est une autre figure mythologique qui passe pour la forme la plus pure de la nature humaine. Une étreinte folle en forêt ou une baignade dans un lac s’imposent comme des moments amoureux parmi les plus troublants vus depuis longtemps. Dans ce film où les hommes peuvent être monstrueux, ce sont les monstres qui nous donnent une superbe leçon de tendresse.
Un conte naturaliste stupéfiant, qui brouille les frontières entre l’homme et la bête.

border 6 2