Ciné 220 - Brétigny-sur-Orge

Les Éternels (Ash is purest white)

En 2001, la jeune Qiao est amoureuse de Bin, petit chef de la pègre locale de Datong.
Alors que Bin est attaqué par une bande rivale, Qiao prend sa défense et tire plusieurs coups de feu. Elle est condamnée à cinq ans de prison.
A sa sortie, Qiao part à la recherche de Bin et tente de renouer avec lui. Mais il refuse de la suivre.
Dix ans plus tard, à Datong, Qiao est célibataire, elle a réussi sa vie en restant fidèle aux valeurs de la pègre.
Bin, usé par les épreuves, revient pour retrouver Qiao, la seule personne qu’il ait jamais aimée…
De Zhangke Jia, avec Zhao Tao, Fan Liao, Zheng Xu…
Chine – Drame – 2h15 – 2019 – VOSTF
Avertissement : des scènes, des propos ou des images peuvent heurter la sensibilité des spectateurs
Après sa fresque romanesque Au-delà des montagnes, le cinéaste chinois Jia Zhang-Ke signe un film noir, cynique et amer sur une histoire d’amour impossible, formellement sublime.
Comme dans la plupart de ses films (The Word, Still Life, A Touch of Sin…), Jia Zhang-Ke oppose deux visions : la Chine traditionnelle et solidaire contre celle plus ouverte mais aussi plus individualiste qui se généralise. Le récit, sur près de vingt ans, suit d’ailleurs les mutations du pays, de la Chine, à celle des trains à grande vitesse.
Zhao Tao, la muse (et épouse) du réalisateur livre une prestation impressionnante, héroïne lumineuse au cœur d’une violence masculine oppressante.
Entre polar, romance et film social, une vision désenchantée de la Chine contemporaine.

les eternels 27 3