Ciné 220 - Brétigny-sur-Orge

Nos vies formidables

Margot, Jérémy, Salomé, César, Sonia…Ils ont entre 18 et 50 ans. Tout les sépare, sauf l’urgence de se reconstruire et de restaurer la relation à l’autre que l’addiction a détruite. Solidaires, ils ont comme seules règles le partage, l’honnêteté, l’authenticité, la sincérité, l’humanité. Une bande incroyable de vivants qui crient haut et fort qu’on s’en sort mieux à plusieurs que seul.
De Fabienne Godet, avec Julie Moulier, Zoé Héran, Bruno Lochet…
France – Drame – 1h57 – 2019
Sous titrage malentendant (sur demande à la caisse du cinéma)
Pour son quatrième long métrage, la réalisatrice Fabienne Godet (découverte avec le passionnant documentaire Ne me libérez pas je m’en charge sur l’ex braqueur Michel Vaujour) évoque un sujet grave et éprouvant – le douloureux parcours de la désintoxication - mais réussit à ne jamais sombrer dans la noirceur. Par le prisme de la fiction, elle retrace le périlleux processus du retour à la lumière de personnages attachants qui grâce à cette vie forcée en collectivité vont renouer un lien social et tenter de se libérer des chaines de la dépendance, tout en pansant leurs blessures intimes.
Son film est parcouru de douceur et de bienveillance à l’égard de ses personnages unis et complices, tous interprétés avec une grande justesse (dont Julie Moulier, également coscénariste).
Les vérités douloureuses de chacun (une quinzaine de protagonistes de générations et d’horizons différents, témoignant de l’universalité du problème) ne sont jamais éludées mais esquissées avec empathie, les conflits intérieurs et les combats individuels devenant ainsi des combats collectifs.
Entre naturalisme et accents documentaires, cette histoire mosaïque et chorale trouve toujours la bonne distance avec son sujet et compose un tableau sensible et émouvant qui ose se confronter avec le réel, tout en se tournant résolument vers la vie, le réapprentissage de l’estime de soi et de la confiance.
Ainsi, il se dégage de cette histoire de difficile reconstruction une grande et respectable sobriété, une profonde et sincère humanité et un éloge vibrant de l’amitié, du partage et de la solidarité.
Une émouvante et sensible chronique de la résilience, un film généreux, intime, profond, solaire et intense.

nos vies formidables 10 4