Ciné 220 - Brétigny-sur-Orge

Perdrix

Pierre Perdrix vit des jours agités depuis l'irruption dans son existence de l'insaisissable Juliette Webb. Comme une tornade, elle va semer le désir et le désordre dans son univers et celui de sa famille, obligeant chacun à redéfinir ses frontières, et à se mettre enfin à vivre.
De Erwan Leduc, avec Swann Arlaud, Maud Wyler, Fanny Ardant…
France – Comédie – 1h39 – 2019
Quinzaine des réalisateurs, Festival de Cannes 2019
Ce premier film brosse avec humour et tendresse le portrait d’une drôle de famille bouleversée par l’irruption d’une insaisissable jeune femme, campée par la jeune et épatante Maud Wyler. Servie par une galerie de personnages savoureux et une formidable distribution (Fanny Ardant irrésistible de drôlerie et d’émotions en veuve et mère volage animatrice nocturne d’une émission de radio de courrier des coeurs, Swann Arlaud émouvant et désopilant en gendarme), cette comédie burlesque se teinte d’une délicieuse romance et réussit à faire rimer fantaisie avec amour.
Cultivant un goût de l’absurde et un imaginaire foisonnant, le jeune et prometteur réalisateur invente un univers singulier et burlesque assez inédit en situant son film à la lisière d’une abstraction réjouissante.
Parcouru aussi d’une douce mélancolie et de poésie, ce film s’affranchit de tout souci de réalisme, ponctué par exemple d’irruptions inopinées et répétées de nudistes révolutionnaires, affirmant une belle liberté et originalité du récit. Le tout est mené avec un sens aigu du découpage et du rythme (l’apanage de toute bonne comédie !).
Une comédie d’auteur piquante et enlevée qui mêle avec un humour décalé une attachante histoire d’amour et un émouvant portrait de famille. Une belle et réjouissante surprise !

 

perdrix 4 9