Ciné 220 - Brétigny-sur-Orge

Gloria Mundi

SOIREE DE CLOTURE des Rencontres Cinessonne
Dimanche 24 novembre à 17h, AVANT-PREMIERE
Séance offerte par Cinessonne. Réservation obligatoire au 01 60 84 11 45
GLORIA MUNDI
Daniel sort de prison où il était incarcéré depuis de longues années et retourne à Marseille. Sylvie, son ex-femme, l’a prévenu qu’il était grand-père : leur fille Mathilda vient de donner naissance à une petite Gloria. Le temps a passé, chacun a fait ou refait sa vie…
En venant à la rencontre du bébé, Daniel découvre une famille recomposée qui lutte par tous les moyens pour rester debout. Quand un coup du sort fait voler en éclat ce fragile équilibre, Daniel, qui n’a plus rien à perdre, va tout tenter pour les aider.De Robert Guédiguian, avec Gérard Meylan, Anaïs Demoustier, Robinson Stévenin…
France – Drame – 1h46 – 2019
Gloria Mundi rend compte d’une dégénérescence sociale, à savoir la disparition de la solidarité et de l’entraide. La guerre économique est telle que les gens modestes, les précaires sont prêts à tout, c’est-à-dire à s’entredéchirer, pour survivre. Le film choral tend vers la tragédie, pressentie, inexorable. Certains ressorts dramatiques du scénario sont un peu forcés, mais la démonstration est aussi implacable qu’émouvante. On aime beaucoup le personnage de Daniel, repris de justice, bloc de solitude, rêveur et mélancolique, qui écrit de temps à autre des haïkus. Chez lui et les deux autres formant le noyau dur historique (Ascaride et Darroussin), quelque chose de la vieillesse, du sacrifice et de la résignation transparaît, faisant passer le trio au second plan par rapport à la jeune garde de la troupe. Divisée, cette jeunesse est multiple : arriviste, cynique, speed, parfois compatissante, mais surtout inconstante, fragilisée par les circonstances, les intérêts qui s’offrent. Fini, le combat collectif, finie, même, la fidélité du couple, ne restent plus que des individus sous pression, qui se font du mal et se trahissent pour satisfaire des pulsions (Guédiguian s’essaye à filmer des scènes d’amour plus crues et perverses) ou, simplement, pour sauver sa peau.
Oui, Gloria Mundi est bien noir.

 

14 11 merveilles a montfermeil

Jeudi 14 novembre à 20h30 AVANT-PREMIERE
Projection suivie d’une RENCONTRE avec la comédienne et réalisatrice Jeanne Balibar
MERVEILLES A MONTFERMEIL
Joëlle et Kamel font tous deux partie de l'équipe municipale de la nouvelle Maire de Montfermeil, Emmanuelle Joly, mais ils sont en instance de divorce. Toute l'équipe travaille à la mise en œuvre d'une nouvelle et très surprenante politique, dont la pierre angulaire est la création de la " Montfermeil Intensive School of Languages ". Tandis que la ville change et prospère, Joëlle et Kamel se chamaillent…. Mais à l'occasion de la Fête de la Brioche, leur amour peut-il renaître ?
De Jeanne Balibar, avec Jeanne Balibar, Emmanuelle Béart, Ramzy Bedia, Mathieu Amalric...
France – Comédie – 2020
A la voir au cinéma chez Desplechin ou au théâtre chez Frank Castorf, on subodorait depuis belle lurette l’excentricité de la longue dame brune. On n’est pas déçu: en passant pour la première fois derrière la caméra, Jeanne Balibar se lâche sans modération. Ambitionnant d’être à la fois une comédie de remariage et une satire politique, Merveilles à Montfermeil commence par le divorce de Joëlle (Jeanne Balibar en short coloré) et Kamel (Ramzy Bedia). La juge qui va prononcer la séparation par consentement mutuel fait une patience tandis que le couple ressasse encore ses dissensions.
Dans l’imaginaire balibarien, Montfermeil, l’endroit où Jean Valjean rencontre Colette, est une ville touchée par un miracle électoral: un Conseil communal d’extrême gauche new age met en place un projet incluant des classes de poésie, l’apprentissage de toutes les langues du monde, la culture biologique sur les toits et Le Temps des cerises entonné par Madame la Maire (Emmanuelle Béart).
Pour trouver la note juste, la réalisatrice a demandé aux comédiens, dont Mathieu Amalric, Philippe Katerine et Frank Castorf, ses compagnons d’hier et d’aujourd’hui, de regarder The Ministry of Silly Walks des Monty Python. Le nonsense de ce sketch abordant la problématique des démarches idiotes sous l’angle politique infuse les Merveilles de Jeanne. Cette référence honore la réalisatrice.

Du 15 au 24 novembre se déroulera la seconde édition des Rencontres Cinessonne. Evènement cinématographique de l’automne, Les Rencontres proposent, dans les salles du réseau, 10 jours de programmations de longs métrages inédits, fictions et documentaires, de courts-métrages et de reprises en présence d’invités.
Toute la programmation sur www.cinessonne.com


Les Rencontres Cinessonne ont également lieu à quelques pas du Ciné220, à l'Espace Marcel Carné de St Michel/Orge, qui vous propose une rencontre avec le cinéaste Alain Cavalier (mercredi 20 novembre à partir de 18h) et les 6 films de la sélection Repérages, en avant-première et en compétition (les 16 et 17 novembre).