Ciné 220 - Brétigny-sur-Orge

Play

En 1993, Max a 13 ans quand on lui offre sa première caméra. Pendant 25 ans il ne s’arrêtera pas de filmer. La bande de potes, les amours, les succès, les échecs. Des années 90 aux années 2010, c’est le portrait de toute une génération qui se dessine à travers son objectif.
De Anthony Marciano, avec Max Boublil, Alice Isaaz, Malik Zidi…
France – Comédie – 1h48 – 2020
Sous titrage malentendant (sur demande à la caisse du cinéma)
Ce film très personnel, co écrit par Anthony Marciano (Les gamins) et le comédien Max Boublil, traverse les années et brosse avec justesse, sensibilité et humour le portrait de toute une génération. Durant plus d’un quart de siècle, cette histoire très attachante relatée par tranches de vie aussi cocasses qu’émouvantes et parcourue de nostalgie déroule aussi un cache-cache amoureux entre une jeune femme très mature (Alice Isaaz) et un héros masculin (Max Boublil) qui l’est beaucoup moins…
Le film offre aussi un bel hommage au cinéma, au pouvoir exutoire des images à travers le personnage central de Max qui traque caméra au poing un amour impossible et entretient ainsi par le prisme de son objectif un rapport viscéral aux images. Avec originalité, le récit s’attache à évoquer ses amours mais aussi ses péripéties, tout en traduisant sa propre évolution à travers l’évolution des différents supports sur lesquels il se filme : caméra vidéo, caméscope, IPhone…
Une façon pour lui d’opérer en images une introspection, tout en se confrontant au temps présent à travers des images restituant des évènements importants et marquants de notre histoire : la chute du mur de Berlin, la Coupe du monde 98, le 11 septembre 2001… Le choix évocateur des musiques qui accompagne la narration traduit aussi le temps qui passe et produit un délicieux effet de madeleine de Proust.
Entre humour, mélancolie et émotion, une fresque douce-amère, intime et historique, aux accents de récit d’apprentissage.

play 15 01